Ed­ward Jones ré­duit son offre de FCP

Finance et Investissement - - DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES - Par Jean- Fran­çois Barbe

En jan­vier 2018, la règle fi­du­ciaire s’ap­pli­que­ra aux ré­gimes de re­traite in­di­vi­duels et col­lec­tifs aux États- Unis. Pro­mue par le mi­nis­tère du Tra­vail, cette règle im­plique que les conseillers doivent agir dans les meilleurs in­té­rêts des clients. Le cour­tier Ed­ward Jones a ra­pi­de­ment ré­agi en in­di­quant que les fonds com­muns de pla­ce­ment ( FCP) ne se­raient do­ré­na­vant dis­po­nibles que par l’in­ter­mé­diaire de comptes gé­rés. Le cour­tier de Saint- Louis a pré­ci­sé que les struc­tures de ré­mu­né­ra­tion en FCP ne sont pas co­hé­rentes avec le prin­cipe fon­da­men­tal du meilleur in­té­rêt du client ( http://ti­nyurl. com/gtpsnnr). Les clients de ré­gimes de re­traite in­di­vi­duels et col­lec­tifs d’Ed­ward Jones qui ont un ac­tif de moins de 100 000 $ paie­ront do­ré­na­vant des ho­no­raires de 1,35 à 1,75 %. Tou­te­fois, leurs avoirs ne com­pren­dront pas de FCP. Le Wall Street Jour­nal si­gnale que les ma­nu­fac­tu­riers et les dis­tri­bu­teurs de FCP ne savent pas en­core com­ment ré­agi­ra le mi­nis­tère du Tra­vail à l’égard de la va­li­di­té des struc­tures ac­tuelles de ré­mu­né­ra­tion par rap­port à la règle fi­du­ciaire ( http://ti­nyurl. com/z5­j6a4d). Se­lon un chro­ni­queur de Bloom­berg, Nir Kais­sar, la règle fi­du­ciaire fa­vo­ri­se­ra ul­ti­me­ment les conseillers in­dé­pen­dants, les ro­bots­con­seillers et les firmes de cour­tage à es­compte ( http:// ti­nyurl. com/ hzm­zed5).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.