IdO : la ré­vo­lu­tion est en marche

Finance et Investissement - - PRODUITS ET ASSURANCE -

L’In­ter­net des ob­jets ( IdO) est consti­tué par l’in­ter­con­nexion des ob­jets in­ani­més au ré­seau In­ter­net. Ces ob­jets trans­mettent des quan­ti­tés as­tro­no­miques de don­nées. Par exemple, un boî­tier ins­tal­lé dans une au­to­mo­bile dé­tecte la fa­çon dont le conduc­teur ac­cé­lère, freine et prend ses vi­rages, ce qui in­flue en­suite sur le coût de la prime d’as­su­rance au­to. En as­su­rance de per­sonnes, l’as­su­rance col­lec­tive se prê­te­rait bien à l’IdO. Se­lon un son­dage de De­loitte Cen­ter for Fi­nan­cial Ser­vices, des per­sonnes qui tra­vaillent dans des sec­teurs à risque por­te­ront éven­tuel­le­ment un genre de cap­teur qui aver­ti­ra en temps réel des dan­gers d’une si­tua­tion. Ce qui ne gâche rien, ces cap­teurs contre­raient aus­si les fraudes concer­nant de faux ac­ci­dents de tra­vail. Se­lon De­loitte, l’IdO au­ra au­tant d’im­pact en as­su­rance que la vente des pre­mières po­lices au­to­mo­bile sur In­ter­net en 1997 ! ( http://ti­nyurl. com/ hx­bal9n) Dans une note de re­cherche, Mu­nich Re pré­voit que l’IdO re­nou­vel­le­ra les pro­ces­sus de mar­ke­ting et de sous­crip­tion d’as­su­rance. Les ventes se­ront plus fa­ciles, car les be­soins des consom­ma­teurs se­ront dé­jà pré­ci­sés. Puisque Google et Ama­zon ont pris une forte avance, la ques­tion n’est pas de sa­voir si les as­su­reurs de­vraient se mettre à l’heure de l’IdO, mais plu­tôt comment ils pour­raient par­ti­ci­per à cette ré­vo­lu­tion en marche, dit Mu­nich Re ( http://ti­nyurl.com/zbubx7e).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.