Pour mieux se connaître

Finance et Investissement - - DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES - Web­cam.

La Bank of New Zea­land a uti­li­sé un sys­tème in­for­ma­tique de pointe pour ai­der les consom­ma­teurs à mieux com­prendre leur rap­port à l’ar­gent et ain­si, mieux ci­bler leurs fu­tures conver­sa­tions avec les re­pré­sen­tants ban­caires. Les consom­ma­teurs de­vaient se rendre sur un site Web et dis­po­ser d’une Le sys­tème in­for­ma­tique Emo­tions­can ten­tait d’ana­ly­ser, grâce à un lo­gi­ciel de re­con­nais­sance fa­ciale, les ré­ac­tions in­cons­cientes des consom­ma­teurs à l’égard de l’ar­gent en re­pé­rant de té­nus mou­ve­ments fa­ciaux ef­fec­tués lors de la pré­sen­ta­tion de scé­na­rios fi­nan­ciers. Il li­vrait en­suite un diag­nos­tic si­gna­lant les zones d’in­quié­tudes et les zones de confort des consom­ma­teurs par rap­port aux ques­tions abor­dées. Le diag­nos­tic sou­li­gnait les dif­fé­rences entre ce que les consom­ma­teurs pen­saient dé­jà sa­voir d’eux- mêmes et ce qu’ils igno­raient. S’ils le dé­si­raient, ces consom­ma­teurs pou­vaient en­suite s’adres­ser à des re­pré­sen­tants ban­caires ( http://ti­ny. cc/vibxiy). Bien que cette ex­pé­rience de la Bank of New Zea­land date de 2014, elle consti­tue un exemple d’in­no­va­tion tech­no­lo­gique pou­vant ac­croître les in­ter­ac­tions avec les re­pré­sen­tants ban­caires. Pas moins de 200 000 Néo-Zé­lan­dais en ont fait le test, soit 6 % de la po­pu­la­tion du pays ( https://ti­nyurl. com/gl­jx2uv).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.