Hy­po­thèque : chan­ge­ments en vue

La prime de la SCHL aug­men­te­ra.

Finance et Investissement - - PLANIFICATION FAMILIALE - * Pré­sident et chef de la di­rec­tion, Ser­vices fi­nan­ciers Whi­te­mont

l’in­dus­trie hy­po­thé­caire conti­nue de se faire se­couer. La SCHL aug­men­te­ra les taux de la prime d’as­su­rance pour la troi­sième fois en trois ans !

Vous trou­ve­rez dans le ta­bleau les chan­ge­ments ap­pli­cables à par­tir du 17 mars 2017. On y voit clai­re­ment que la nou­velle ta­ri­fi­ca­tion de la SCHL vise non seule­ment les hy­po­thèques as­su­rées lorsque la mise de fonds est in­fé- rieure à 20 % du prix d’achat de la pro­prié­té, mais qu’elle aug­mente si­gni­fi­ca­ti­ve­ment les taux pour des hy­po­thèques tra­di­tion­nelles qui sont sou­vent as­su­rées aux frais des prê­teurs lors­qu’elles sont ven­dues par ti­tri­sa­tion à des in­ves­tis­seurs. Ce­ci au­ra comme im­pact que les taux hy­po­thé­caires aug­men­te­ront da­van­tage pour les nou­veaux prêts tra­di­tion­nels et les re­fi­nan­ce­ments !

Cette si­tua­tion com­bi­née à l’aug­men­ta­tion des taux obli­ga­taires à la suite des élec­tions amé­ri­caines et à l’aug­men­ta­tion des taux hy­po­thé­caires à la suite de l’ins­tau­ra­tion des nou­velles règles im­po­sées par le gou­verne- ment de­puis le 1er dé­cembre 2016 fe­ra en sorte que le re­nou­vel­le­ment hy­po­thé­caire risque de coû­ter plus cher.

Dans cer­tains cas, il est même pos­sible que vos clients ne pour­ront pas être ad­mis­sibles pour trans­fé­rer leur hy­po­thèque au­près d’une autre ins­ti­tu­tion fi­nan­cière. Ce­ci don­ne­ra éven­tuel­le­ment des mu­ni­tions à l’ins­ti­tu­tion fi­nan­cière ac­tuelle pour ac­cor­der un es­compte moindre qu’à l’ha­bi­tude au taux af­fi­ché. Le ré­sul­tat gé­né­ra­li­sé se­ra alors une aug­men­ta­tion du taux d’in­té­rêt au re­nou­vel­le­ment de l’hy­po­thèque.

COMMENT AI­DER VOS CLIENTS ?

échéance, de payer la pé­na­li­té et d’ob­te­nir un taux plus bas pour un nou­veau terme de 5 ans.

Étant don­né que nous sommes dans un contexte d’aug­men­ta­tion des taux, une stra­té­gie très ef­fi­cace qu’on a dé­jà dé­crite dans le pas­sé est de ré­ser­ver le taux hy­po­thé­caire pour une pé­riode de 4 à 6 mois. Si entre-temps, les taux aug­mentent ef­fec­ti­ve­ment, la pé­na­li­té des­cen­dra. Ain­si, l’opé­ra­tion de trans­fert de­vien­dra plus in­té­res­sante pour le client !

De­puis quelque temps, nous fai­sons face à une aug­men­ta­tion des taux hy­po­thé­caires. L’hy­po­thèque est sou­vent la plus im­por­tante dé­pense d’un mé­nage. L’aug­men­ta­tion des taux fe­ra en sorte que les mé­nages au­ront moins d’ar­gent à dé­pen­ser pour les autres postes bud­gé­taires. Une bonne pla­ni­fi­ca­tion est né­ces­saire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.