Lais­sez la Fer­ra­ri au cha­let

Finance et Investissement - - NOUVELLES -

Mé­fions- nous des ges­tion­naires de fonds de cou­ver­ture ( hedge

funds) qui conduisent des au­tos de type Lam­bor­ghi­ni, Fer­ra­ri et As­ton Mar­tin ! En ef­fet, ces ama­teurs de sen­sa­tions fortes au­raient ten­dance à pi­lo­ter leurs so­cié­tés d’in­ves­tis­se­ment de fa­çon trop au­da­cieuse. D’après une ré­cente re­cherche, ces ges­tion­naires pro­prié­taires de bo­lides al­liant le luxe à la grande vi­tesse af­fichent des ré­sul­tats beau­coup plus vo­la­tils – d’en­vi­ron 16 % – que les ges­tion­naires qui conduisent des vé­hi­cules « or­di­naires ». In­ver­se­ment, les ges­tion­naires de fonds de cou­ver­ture qui conduisent des four­gon­nettes montrent des ré­sul­tats beau­coup moins vo­la­tils – soit en­vi­ron 11,7 % – que leurs col­lègues ayant des voi­tures aux noms à faire rê­ver. Le risque de se fier à ces der­niers en vaut-il la chan­delle ? Non, af­firment ces cher­cheurs. Ils rap­portent que les ama­teurs de Fer­ra­ri af­fichent de moins bons ra­tios de Sharpe, et qu’il est plus pro­bable qu’ils fassent l’ob­jet d’in­frac­tions pou­vant me­ner à des pour­suites et qu’ils doivent fer­mer leurs fonds (http://ti­ny.cc/ fd­zuiy). Les conseillers ama­teurs de Fer­ra­ri de­vraient-ils donc lais­ser ces belles voi­tures au cha­let ? L’his­toire ne le dit pas…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.