Le bit­coin s’éloigne du Far West

Finance et Investissement - - NOUVELLES -

Long­temps qua­li­fié de mon­naie d’échange du crime or­ga­ni­sé et d’ha­me­çon pour vic­times cré­dules, le bit­coin ac­quiert fi­na­le­ment ses lettres de no­blesse. Se­lon une en­quête ré­cente, les ac­ti­vi­tés cri­mi­nelles ne re­pré­sen­te­raient que 3 % des tran­sac­tions en bit­coins dans le monde ( http://ti­nyurl. com/ jplz­boy). Les tran­sac­tions de drogues, d’ar­ticles de contre­bande et de jeu illé­gal sous le signe du bit­coin ont at­teint leur som­met en oc­tobre 2013 : plus de la moi­tié des échanges de bit­coins dé­cou­laient alors de ces ac­ti­vi­tés illi­cites, in­diquent les cher­cheurs. La fer­me­ture du site Silk Road par le FBI en oc­tobre 2013 a en­traî­né la fin du bit­coin comme mon­naie du monde in­ter­lope ( http://ti­nyurl. com/ hju4­qad). Cet évé­ne­ment tou­te­fois a don­né un se­cond souffle au bit­coin. Adop­tée en tant qu’ac­tif spé­cu­la­tif, prin­ci­pa­le­ment par les Chi­nois, cette mon­naie élec­tro­nique est ac­ti­ve­ment né­go­ciée dans des Bourses spé­cia­li­sées. Elle est éga­le­ment ac­cep­tée par des com­merces en ligne. Fi­na­le­ment, de jeunes en­tre­prises dé­si­reuses de dé­ve­lop­per le po­ten­tiel du bit­coin re­çoivent beau­coup de ca­pi­taux – plus de 0,5 G$ en 2015 – ce qui contri­bue à as­seoir sa cré­di­bi­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.