La po­li­tique de di­vul­ga­tion

Finance et Investissement - - DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES - * as­so­ciée chez McCar­thy Té­trault S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le pré­sent ar­ticle ne consti­tue pas un avis ju­ri­dique.

les so­cié­tés ont des pro­cé­dures opé­ra­tion­nelles et des contrôles in­ternes qui per­mettent de dé­tec­ter les ir­ré­gu­la­ri­tés et de pré­ve­nir ou d’em­pê­cher des fraudes ou autres ac­ti­vi­tés mal­hon­nêtes.

Une po­li­tique de di­vul­ga­tion qui per­met de di­vul­guer des si­tua­tions per­met de com­plé­ter les contrôles in­ternes et les pro­cé­dures opé­ra­tion­nelles.

Sui­vant leur de­voir de loyau­té en­vers leur em­ployeur, les em­ployés se doivent d’avi­ser leur em­ployeur d’actes ré­pré­hen­sibles, sui­vant no­tam­ment une po­li­tique de di­vul­ga­tion ou de si­gna­le­ment.

Se­lon ces po­li­tiques, l’ano­ny­mat de la per­sonne qui fait le si­gna­le­ment se­ra res­pec­té. De plus, la confi­den­tia­li­té de l’in­for­ma­tion di­vul­guée se­ra pro­té­gée.

Ain­si, l’em­ployé peut di­vul­guer l’in­for­ma­tion en ayant re­cours à un pro­ces­sus dé­fi­ni à la po­li­tique de di­vul­ga­tion. À la suite de cette di­vul­ga­tion, un pro­ces­sus d’en­quête in­terne ou ex­terne se­ra en­clen­ché.

Les par­ti­ci­pants à cette en­quête de­vront être trai­tés de ma­nière équi­table et ap­pro­priée.

La di­vul­ga­tion d’actes ré­pré­hen­sibles par un em­ployé qui a des mot i fs rai­son­nables de croire qu’un autre em­ployé a com­mis ou est sur le point de com­mettre le­dit acte per­met la dé­tec­tion qui échappe par­fois aux contrôles in­ternes et aux pro­cé­dures opé­ra­tion­nelles.

Con­sé­quem­ment, une telle di­vul­ga­tion est en­cou­ra­gée et consti­tue un ou­til de dé­tect ion pré­cieux pour l’em­ployeur. La po­li­tique de di­vul­ga­tion pré­voit ha­bi­tuel­le­ment que la per­sonne qui fait la dé­nonc i at ion se­ra à l’abri de me­sures de re­pré­sailles. Ain­si, l’em­ployé, qui de bonne foi dé­nonce, se­ra à l’abri de me­sures ayant une in­ci­dence né­ga­tive sur son em­ploi ou sur ses condi­tions de tra­vail, y com­pris la ré­tro­gra­da­tion, une me­sure dis­ci­pli­naire ou le congé­die­ment.

Par contre, si la di­vul­ga­tion est mal­hon­nête, ce­ci pour­ra consti­tuer une in­con­duite, la­quelle pour­ra être sanc­tion­née par des me­sures dis­ci­pli­naires ap­pro­priées pou­vant a l ler même jus­qu’au congé­die­ment.

Avant de faire une di­vul­ga­tion, il im­porte de bien se ren­sei­gner sur la po­li­tique ap­pli­cable et de com­prendre le pro­ces­sus qu’elle en­clen­che­ra.

La po­li­tique de di­vul­ga­tion pré­voit ha­bi­tuel­le­ment que la per­sonne qui fait la dé­non­cia­tion se­ra à l’abri de me­sures de re­pré­sailles.

JU­LIE- MAR­TINE LORANGER*

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.