Le prix du conseil en Aus­tra­lie

Finance et Investissement - - DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES -

Les consom­ma­teurs aus­tra­liens dis­posent, de­puis la fin de no­vembre, d’un ou­til In­ter­net pour les ai­der à trou­ver un conseiller et à mieux com­prendre sa struc­ture de ré­mu­né­ra­tion (https://ti­nyurl.com/zt­q3m­qb). Lan­cé par l’au­to­ri­té de ré­gle­men­ta­tion Aus­tra­lian Se­cu­ri­ties and In­vest­ments Com­mis­sion (ASIC), ce site per­met éga­le­ment d’ac­cé­der à un re­gistre des titres de com­pé­tences et des an­té­cé­dents ju­ri­diques des conseillers. Cer­tains ont cri­ti­qué ce site, car il est im­pos­sible de faire la re­cherche de conseillers dits « in­dé­pen­dants ». Or, cette dé­no­mi­na­tion existe aux condi­tions spé­ci­fiées en ver­tu de la Cor­po­ra­tions Act 2001. Afin de don­ner un ordre de gran­deur du coût du conseil, le site ré­ca­pi­tule les prin­ci­paux modes de ré­mu­né­ra­tion se­lon le prin­cipe aus­tra­lien du « conseil pro­por­tion­nel » ( sca­led ad­vice). Pour des con­seils à la carte, les consom­ma­teurs dé­bour­se­ront entre 200 $ et 500 $ CA si la conver­sa­tion se fait par té­lé­phone ou en ligne. Si l’en­tre­tien se fait face à face, le coût grim­pe­ra entre 500 $ et 1 500 $. Dans le cas de con­seils éten­dus, par exemple l’éla­bo­ra­tion d’une pla­ni­fi­ca­tion de retraite, les ta­rifs s’éta­bli­ront entre 1 500 $ et 5 000 $. Si le consom­ma­teur dé­sire des con­seils sur une base ré­gu­lière, il dé­bour­se­ra en moyenne 1 700 $ par an.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.