Un ca­pi­ta­lisme à deux vi­tesses

Finance et Investissement - - NOUVELLES - Par Jean- Fran­çois Barbe

Afin de faire re­par­tir la ma­chine éco­no­mique amé­ri­caine, le pré­sident Trump vou­drait abais­ser les im­pôts des en­tre­prises et les exi­gences ré­gle­men­taires. Mais est- ce que ce se­ra suf­fi­sant ? D’après une re­cherche pa­rue dans le nu­mé­ro d’été du Jour­nal of Eco­no­mic Pers­pec­tives, de nom­breuses en­tre­prises amé­ri­caines n’in­novent plus. Après avoir exa­mi­né les rap­ports an­nuels des en­tre­prises pu­bliques au pays de l’Oncle Sam entre 1975 et 2015, les cher­cheurs en ar­rivent à la conclu­sion qu’il exis­te­rait un ca­pi­ta­lisme à deux vi­tesses : une mi­no­ri­té d’en­tre­prises très agiles, et une ma­jo­ri­té de­ve­nues obèses. En 1975, 109 en­tre­prises cap­taient la moi­tié des pro­fits de l’en­semble des so­cié­tés pu­bliques. En 2015, il n’y en avait que 30, dont Ama­zon, Mi­cro­soft, Apple et Google. Ces lo­co­mo­tives n’hé­sitent pas à in­ves­tir en re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment (R- D), alors que la moi­tié des 3 766 en­tre­prises de 2015 n’ont rien dé­pen­sé à cet égard ! Les pingres en R- D pré­fèrent-ils ca­na­li­ser leurs bé­né­fices sous forme de di­vi­dendes ac­crus et de ra­chat d’ac­tions ? Les chiffres le laissent en­tendre, puis­qu’en 2015, 47 % des pro­fits des en­tre­prises pu­bliques amé­ri­caines ont ain­si été re­tour­nés aux ac­tion­naires, com­pa­ra­ti­ve­ment à 27 % en 1975 (https://ti­nyurl.com/y83uhbmk).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.