Le SPVM pour­ra in­ter­ve­nir dans les cours d’école

Flambeau Mercier-Anjou - - LA UNE - STEVE CA­RON steve. ca­ron@ tc. tc

Les élus de Mer­cier – Ho­che­la­ga- Mai­son­neuve ( MHM) ont of­fi­cia­li­sé les chan­ge­ments ap­por­tés à la Ré­gle­men­ta­tion sur les parcs afin de per­mettre aux po­li­ciers d’in­ter­ve­nir de leur propre chef dans les cours d’école de l’ar­ron­dis­se­ment.

La mo­di­fi­ca­tion, qui re­dé­fi­nit la no­tion de parc pour y in­clure les cours d’école, a été en­té­ri­née, hier, au cours d’une séance ex­tra­or­di­naire du con­seil d’ar­ron­dis­se­ment.

Au­pa­ra­vant, les po­li­ciers ne pou­vaient in­ter­ve­nir que lors du dé­pôt d’une plainte. Et pour que les agents puissent re­mettre un constat d’in­frac­tion, il de­vait y avoir un ré­pon­dant sur les lieux, les cours d’école re­le­vant du do­maine pri­vé.

Avec la nou­velle ré­gle­men­ta­tion, ces contraintes sont ter­mi­nées.

Les po­li­ciers pour­ront mieux contrô­ler l’uti­li­sa­tion des ter­rains spor­tifs si­tués dans les cours d’école et agir lors d’at­trou­pe­ments en de­hors des heures de classe.

Ceux- ci étaient d’ailleurs fa­vo­rables à un tel chan­ge­ment.

« Il s’agit d’un ou­til sup­plé­men­taire pour les agents qui per­met­tra d’as­su­rer la quié­tude des ci­toyens » , es­time Mar­tin Dea, com­man­dant du PDQ 48. ÉCOLE SAINT- JUS­TIN Les ri­ve­rains de l’école Saint- Jus­tin se­ront ra­vis de cette mo­di­fi­ca­tion. De­puis deux ans, ils se plaignent de bruits ex­ces­sifs par­fois jusque tard dans la nuit, pro­ve­nant des uti­li­sa­teurs des ins­tal­la­tions de la cour d’école.

« La so­lu­tion mise de l’avant est un ex­cellent com­pro­mis pour tous. Le ser­vice du conten­tieux a été mis à pro­fit et tout a été fait dans les règles de l’art. Les ci­toyens pour­ront conti­nuer d’avoir ac­cès aux cours d’école, mais comme pour les parcs, ce­la se ter­mi­ne­ra à 23h. Et si des pro­blèmes sur­viennent en soi­rée, les po­li­ciers pour­ront in­ter­ve­nir sans de­voir at­tendre une plainte for­melle » , se ré­jouit Ri­chard Cel­zi, conseiller du dis­trict de Té­treault­ville.

Mer­cier – Ho­che­la­ga- Mai­son­neuve de­vient ain­si le pre­mier ar­ron­dis­se­ment à adop­ter une telle mo­di­fi­ca­tion et il pour­rait en ins­pi­rer d’autres, croit M. Cel­zi.

De son cô­té, la com­mis­saire sco­laire de Mer­cier, Émi­lie Au­clair, qui a par­ti­ci­pé aux dis­cus­sions ap­puie sans ré­serve la dé­ci­sion de l’ar­ron­dis­se­ment.

« D’autres ap­proches ont été ten­tées, mais sans suc­cès. Cette nou­velle ré­gle­men­ta­tion ap­porte une so­lu­tion simple, concrète et peu coû­teuse en terme de fonds pu­blics. »

La so­lu­tion mise de l’avant est un ex­cellent com­pro­mis pour tous. » Ri­chard Cel­zi

( Pho­to TC Me­dia – Ar­chives)

Les pro­blèmes de co­ha­bi­ta­tion entre les ri­ve­rains et les uti­li­sa­teurs de la cour de l’école Saint- Jus­tin pour­raient être de l’his­toire an­cienne avec l’adop­tion par les élus de MHM d’une mo­di­fi­ca­tion à la Ré­gle­men­ta­tion sur les parcs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.