Des sacs d’école rem­plis de ma­té­riel sco­laire pour 700 enfants

Flambeau Mercier-Anjou - - AU PROGRAMME DE LA RENTRÉE - ( En col­la­bo­ra­tion avec Ma­thias Mar­chal)

L’Ar­mée du Sa­lut a dis­tri­bué plus de 700 sacs d’école rem­plis de ma­té­riel sco­laire à des fa­milles et des enfants plus dé­mu­nis. Cette ini­tia­tive leur per­met de dé­bu­ter l’an­née sco­laire avec les ef­fets né­ces­saires pour fa­ci­li­ter leurs ap­pren­tis­sages. des ar­ticles tels que sac à dos, boîte à lunch et étui à crayon com­mencent à 35 $, 10 $ et 4 $ res­pec­ti­ve­ment.

Mais, au Ma­ga­sin- Par­tage, ces ar­ticles sont gra­tuits, une éco­no­mie de près de 70 $ par en­fant sur la fac­ture to­tale de ma­té­riel sco­laire. Se­lon le ni­veau sco­laire, le ra­bais peut s’éle­ver à 150 $, laisse sa­voir Sylvie Ro­chette, co­fon­da­trice et di­rec­trice gé­né­rale du re­grou­pe­ment.

Les éco­no­mies réa­li­sées sont les bien­ve­nues, d’au­tant plus que les fac­tures à la ren­trée s’em­pilent.

« Et si on ajoute le ser­vice de garde, les pho­to­co­pies, les re­pas, le sac à dos et le re­nou­vel­le­ment de la garde- robe, le coût de la ren­trée peut fa­ci­le­ment grim­per à 600 $ par en­fant » , sou­ligne Ka­rine Ro­billard, avo­cate et conseillère bud­gé­taire chez Op­tion consom­ma­teurs.

« Don­ner le sac à dos, la boîte à lunch et l’étui à crayon est une dé­ci­sion in­té­res­sante. On donne les plus gros mor­ceaux. De plus, cer­tains ar­ticles peuvent être réuti­li­sés chaque an­née, comme les ef­faces et les règles » , men­tionne Charles Cou­si­neau, de la Table ronde de Saint- Léo­nard, qui a co- or­ga­ni­sé le Ma­ga­sin- Par­tage avec Concer­ta­tion Saint- Léo­nard.

« Les enfants se font re­mar­quer quand ils ont un vieux sac à dos. Avec un ar­ticle neuf, tous les élèves partent sur un pied d’éga­li­té » , ajoute Marie- Ève Langlois, agente de concer­ta­tion école- fa­mille- com­mu­nau­té à Saint- Léo­nard.

Même si les Ma­ga­sins- Par­tage n’offrent pas tous les pro­duits exi­gés par les écoles, ils per­mettent de don­ner un bon coup de main à ces fa­milles.

« C’est bien or­ga­ni­sé. C’est ma­gni­fique et ça aide vrai­ment beau­coup » , fait va­loir An­ge­li­ca Her­nan­dez, mère d’un gar­çon qui en­ta­me­ra sa cin­quième an­née du pri­maire.

Les pro­duits non dis­tri­bués pen­dant la jour­née du Ma­ga­sin- Par­tage se­ront re­mis aux élèves moins nan­tis du quar­tier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.