D’AILLEURS PLU­SIEURS DE TES PRO­JETS SONT DÉ­DIÉS AUX JEUNES, CONFÉ­RENCES, ATE­LIERS, COURS DE MU­SIQUE… POUR­QUOI TU TE DÉVOUES À CETTE CLIEN­TÈLE ?

Flambeau Mercier-Anjou - - DOSSIER DU MOIS -

Mon grand- père était le chef d’or­chestre au Pa­lais na­tio­nal d’Haï­ti, il a in­té­gré des jeunes de la rue qui sont de­ve­nus des lé­gendes. C’est im­por­tant de m’im­pli­quer au­près de la pro­chaine gé­né­ra­tion. J’ai eu une jeu­nesse dif­fi­cile, j’ai vé­cu l’in­sta­bi­li­té des foyers d’ac­cueil, c’est d’ailleurs à cause de ce pas­sé que je m’ap­pelle Dramatik. La jeu­nesse est ma corde sen­sible, c’est nor­mal cette ré­son­nance.

La mu­sique m’a sau­vé, c’était ma thé­ra­pie. C’est pour cette rai­son que j’ai fon­dé la co­opé­ra­tive ar­tis­tique Boom Évè­ne­ments en lien avec le Centre des jeunes l’Es­cale. Les jeunes ont beau­coup de ta­lent, mais ils ne savent pas à quelle porte co­gner. C’est une agence de pla­ce­ment et de boo­king. Ils ap­prennent énor­mé­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.