Fer­me­ture d’une maison de jeunes à cause de moi­sis­sures

Flambeau Mercier-Anjou - - ACTUALITÉS - STEVE CA­RON steve. ca­ron@ tc. tc

Pri­vé de leurs lo­caux en rai­son d’un pro­blème de moi­sis­sures, une maison de jeunes de Mer­cierHo­che­la­ga- Mai­son­neuve doit trou­ver de nou­veaux es­paces pour pour­suivre ses ac­ti­vi­tés, et ce, le plus ra­pi­de­ment pos­sible.

Le lo­cal qu’uti­li­sait le Ga­rage des jeunes au 8935, rue For­bin- Jean­son, a été condam­né à la suite d’un dé­gât d’eau et la pré­sence de moi­sis­sures. L’Of­fice mu­ni­ci­pal d’ha­bi­ta­tion de Mon­tréal ( OMHM), pro­prié­taire du bâ­ti­ment, de­vra pro­cé­der à des tra­vaux ma­jeurs pour re­mettre les lieux en état.

Des tra­vaux de plom­be­rie, d’élec­tri­ci­té et de ven­ti­la­tion sont à faire se­lon une pre­mière éva­lua­tion me­née par une firme spé­cia­li­sée. Les tra­vaux sont es­ti­més à 300 000 $.

Mais avant de pou­voir pro­cé­der et ob­te­nir le per­mis de ré­no­va­tion, l’OMHM de­vra ré­gu­la­ri­ser sa si­tua­tion au­près de l’ar­ron­dis­se­ment de Mer­cier – Ho­che­la­ga- Mai­son­neuve ( MHM).

« Le ga­rage de notre bâ­ti­ment a été trans­for­mé en lo­cal pour la maison des jeunes. L’ar­ron­dis­se­ment exige que nous ob­te­nions le per­mis d’oc­cu­pa­tion né­ces­saire à cette vo­ca­tion avant de faire les tra­vaux. Un pro­ces­sus qui peut prendre jus­qu’à un an » , in­dique Va­lé­rie Rhême, char­gée de com­mu­ni­ca­tion à l’OMHM. Une fois cette dé­marche com­plé­tée, ce n’est qu’en­suite que l’OMHM pour­ra en­ta­mer le pro­ces­sus de ré­no­va­tion avec les plans et de­vis, l’ap­pel d’offres, l’oc­troi du contrat et les tra­vaux.

Le re­tour du Ga­rage des jeunes dans leurs lo­caux n’est donc pas pré­vu avant avril 2019.

« Ce n’est pas une si­tua­tion agréable, mais après, le Ga­rage des jeunes pro­fi­te­ra de lo­caux neufs » , fait re­mar­quer Mme Rhême.

L’OHMH a mis à leur dis­po­si­tion un ap­par­te­ment du HLM Tho­mas- Cha­pais afin qu’il puisse of­frir un mi­ni­mum de ser­vices, mais les es­paces sont exi­gus et ne peuvent as­su­rer l’en­tiè­re­té des be­soins.

L’or­ga­nisme doit trou­ver une so­lu­tion pour conti­nuer à ac­cueillir les jeunes et leur of­frir des ac­ti­vi­tés.

Le di­rec­teur de la maison des jeunes lance donc un ap­pel au mi­lieu com­mu­nau­taire de Mer­cier- Est afin de les ai­der à se re­lo­ca­li­ser.

« Nos be­soins sont prin­ci­pa­le­ment en soi­rée. Si des or­ga­nismes, une école, une église ou en­core l’ar­ron­dis­se­ment avaient un lo­cal à nous prê­ter, même un ou deux soirs par se­maine, nous se­rions in­té­res­sés. Idéa­le­ment, il se­rait si­tué dans le même sec­teur que pré­sen­te­ment, soit au nord de la rue Sher­brooke, et pour­rait ac­cueillir entre 25 et 30 jeunes » , pré­cise Franz Gau­thier, di­rec­teur gé­né­ral.

Ce­lui- ci n’ex­clut pas la pos­si­bi­li­té de mettre en place un ser­vice de trans­port pour les jeunes si le lo­cal à leur dis­po­si­tion est si­tué un peu plus loin que pré­vu.

« Tout est sur la table, le plus im­por­tant est de pou­voir conti­nuer à re­joindre les jeunes du quar­tier » , ajoute- t- il.

À l’ap­proche de la ren­trée sco­laire, le temps com­mence à pres­ser. M. Gau­thier ai­me­rait bien que tout soit ré­glé dans les pro­chaines se­maines, afin d’être en me­sure de bâ­tir sa pro­gram­ma­tion au­tom­nale et d’as­su­rer aux ado­les­cents une offre d’ac­ti­vi­tés qui ré­pon­dra le plus pos­sible à leurs be­soins.

Rap­pe­lons qu’il s’agit de la se­conde fois que la maison des jeunes éprouve des pro­blèmes de moi­sis­sures dans ses lo­caux. L’an der­nier, c’est le bâ­ti­ment de l’ Antre- jeunes de Mer­cier- Est, un autre point de ser­vices de la maison des jeunes, qui a été af­fec­té par les moi­sis­sures ce qui a né­ces­si­té le dé­mé­na­ge­ment de l’or­ga­nisme dans de nou­veaux lo­caux de la rue Ho­che­la­ga.

( Pho­to TC Me­dia – Steve Ca­ron)

Franz Gau­thier, di­rec­teur gé­né­ral du Ga­rage des jeunes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.