La CAQ choi­sit son can­di­dat dans Bour­get

Flambeau Mercier-Anjou - - LA UNE -

Comme le dit le pro­verbe « ja­mais deux, sans trois » , Ri­chard Cam­peau se­ra de nou­veau can­di­dat aux élec­tions pro­vin­ciales de 2018. Il por­te­ra les cou­leurs de la Coa­li­tion ave­nir Qué­bec ( CAQ) dans la cir­cons­crip­tion de Bour­get.

« Je suis à la CAQ de­puis 2012. Que ce soit pour l’em­ploi, pour les fa­milles, pour la réus­site sco­laire, pour l’éco­no­mie ou en­core pour l’en­vi­ron­ne­ment et le dé­ve­lop­pe­ment du­rable, nous de­vons prendre en main, tous en­semble, le des­tin du Qué­bec. La CAQ est le meilleur moyen d’y ar­ri­ver » , croit- il.

M. Cam­peau est ré­sident de Bour­get de­puis 15 ans et père de deux en­fants. Il a à coeur de trans­mettre à ses pe­tits- en­fants une so­cié­té aus­si saine éco­no­mi­que­ment qu’éco­lo­gi­que­ment. C’est le sens de son en­ga­ge­ment en po­li­tique.

« Il y a trop de gens qui font de la po­li­tique pour un siège, sans idée concrète pour faire pro­gres­ser le Qué­bec, dé­plore- t- il. De­puis le dé­but des an­nées 2000, c’est plus de 100 000 em­plois payants qui ont été per­dus dans le sec­teur ma­nu­fac­tu­rier. Ce­la a eu des im­pacts vi­sibles très né­fastes sur la so­cié­té qué­bé­coise, no­tam­ment dans Bour­get. »

« Une fois au pou­voir, la CAQ pro­pose de créer un Fonds de re­lance pour ce sec­teur. En plus de créer des mil­liers d’em­plois payants, il ser­vi­ra pour des pro­jets liés à l’in­no­va­tion tech­no­lo­gique amé­lio­rant la com­pé­ti­ti­vi­té des en­tre­prises » , a ajou­té le can­di­dat.

Les deux pre­mières cam­pagnes élec­to­rales de M. Cam­peau se sont te­nues dans la cir­cons­crip­tion voi­sine d’An­jou – Louis- Riel. Dans les deux cas, il avait ter­mi­né au troi­sième rang avec 19,73 % des voix en 2012 et 16,83 % des votes en 2014. ( S. C.)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.