VOUS DÉCLAREZ MÊME QUE L’IMPRO VOUS A SAU­VÉ LA VIE ?

Flambeau Mercier-Anjou - - DOSSIER DU MOIS -

L’impro a tout dé­clen­ché. Dans ma vie, j’ai eu plu­sieurs bouées que j’ai su sai­sir. Je suis sor­ti avec Mar­tine Francke qui m’a va­lo­ri­sé. Je suis re­tour­né à l’école après avoir dé­cro­ché. J’ai fon­dé Le Mou­ve­ment d’im­pro­vi­sa­tion Mont­mo­ren­cy, mon la­bo­ra­toire, où j’ai connu Mi­chel Cour­te­manche. J’ai ren­con­tré Pierre- Yves Ber­nard ( scé­na­riste) avec qui je laisse écla­ter mon ima­gi­naire.

Le dés­in­té­rêt, le manque d’uti­li­té dans la vie, ça nous tue. C’est ter­rible de se sen­tir per­dant, ça nous tire vers les pro­fon­deurs. Quand on trouve quelque chose qui nous sti­mule, c’est une bénédiction, c’est ce qu’a été l’impro pour moi.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.