Le rêve pa­ra­lym­pique d’un jeune de l’ar­ron­dis­se­ment

Flambeau Mercier-Anjou - - SPORT - NI­CO­LAS LE­DAIN ni­co­las.le­dain@tc.tc

À 19 ans, le na­geur Hi­cham Bou­fe­kane s’en­traîne plus de vingt heures par se­maine pour per­for­mer dans sa dis­ci­pline. At­teint d’ar­thro­gry­pose, il concourt dans des com­pé­ti­tions pa­ra­spor­tives et am­bi­tionne de re­pré­sen­ter le Ca­na­da aux Jeux de To­kyo en 2020.

« Pour moi, ce n’est pas un han­di­cap, ça fait de moi quel­qu’un de dif­fé­rent entre guille­mets, mais ce n’est pas ce qui va gui­der ma vie » , tranche Hi­cham Bou­fe­kane. Mal­gré la ma­la­die congé­ni­tale qui lui pro­voque une rai­deur des ar­ti­cu­la­tions et af­fecte son dé­ve­lop­pe­ment mus­cu­laire, le jeune spor­tif a tou­jours re­fu­sé de mettre sa condi­tion en obs­tacle à ses am­bi­tions. Dans un sport qu’il a com­men­cé à huit ans sur con­seil des mé­de­cins, il a réus­si à s’épa­nouir jus­qu’au pro­gramme d’en­traî­ne­ment in­ten­sif de l’équipe na­tio­nale qu’il a in­té­gré la sai­son der­nière avec les yeux ri­vés sur les cinq an­neaux mul­ti­co­lores du centre spor­tif du Stade olym­pique de Mon­tréal.

« Je m’en­traîne pour To­kyo 2020. En étant ici au jour le jour, je vis mon rêve, mais al­ler aux Jeux pa­ra­lym­piques, ce se­rait la consé­cra­tion de ce rêve » , pré­cise Hi­cham.

Spé­cia­liste du 100 mètres dos, le na­geur de 19 ans est éga­le­ment com­pé­ti­tif en 100 mètres nage libre et en 200 mètres quatre nages. Dé­jà mé­daillé à plu­sieurs re­prises au Qué­bec et au Ca­na­da, il par­ti­cipe de­puis peu à des com­pé­ti­tions in­ter­na­tio­nales de la sé­rie mon­diale.

« Il a été confron­té aux meilleurs du monde et il se dé­fend bien, mais il a en­core be­soin de se dire qu’il a sa place par­mi eux. Nor­ma­le­ment, ça l’ai­de­ra à al­ler plus vite » , pense son en­traî­neur Mike Thomp­son qui croit qu’Hi­cham a les qua­li­tés pour ac­com­plir ce rêve pa­ra­lym­pique.

« Sa plus grande qua­li­té est sa vo­lon­té de faire tout ce qu’il y a à faire pour être au plus haut ni­veau mon­dial. En dé­but de sai­son, il était le pre­mier à avoir pas­sé tous ses exa­mens mé­di­caux et à avoir rem­pli ses pa­piers, il est prêt à faire tout ce qui est dé­plai­sant pour y ar­ri­ver » , sa­lue M. Thomp­son.

Cette en­vie d’al­ler plus haut a per­mis à Hi­cham Bou­fe­kane de fi­gu­rer par­mi les 55 ath­lètes ca­na­diens re­te­nus par Pe­tro- Ca­na­da pour son pro­gramme de bourse 2018. Le na­geur et son coach bé­né­fi­cient cha­cun de 5000 $ qui se­ront uti­li­sés pour fi­nan­cer les voyages à l’in­ter­na­tio­nal du­rant cette sai­son.

L’Ho­che­la­gais ap­plique le même état d’es­prit en de­hors des bas­sins puis­qu’il suit un pro­gramme en sciences de la san­té au Cé­gep de Mai­son­neuve avec l’am­bi­tion de tra­vailler plus tard dans le mi­lieu spor­tif.

FAIRE ÉVO­LUER LES MEN­TA­LI­TÉS

Même s’il a tou­jours bien vé­cu son ar­thro­gry­pose, Hi­cham es­père en­core voir les men­ta­li­tés évo­luer face au pa­ra­sport. Tout en consta­tant que ces dis­ci­plines ont ga­gné en va­leur aux yeux du pu­blic de­puis quelques an­nées, le jeune na­geur plaide pour da­van­tage de re­con­nais­sance.

« Je ne me consi­dère pas comme han­di­ca­pé, mais en édu­quant les gens au­tour de nous et en prou­vant que ce n’est pas ça qui nous em­pêche de réus­sir, peut- être qu’on ar­ri­ve­ra à mon­trer que les sports pa­ra­lym­piques ne sont pas moins im­por­tants. Comme le dit Be­noît Huot [ mul­tiple mé­daillé pa­ra­lym­pique en natation] : ‘’ J’es­père qu’un jour la mé­daille pa­ra­lym­pique au­ra la même va­leur que l’olym­pique’’ » , sou­haite Hi­cham Bou­fe­kan

( Photo TC Me­dia — Ni­co­las Le­dain)

Na­tif et ré­sident de l’ar­ron­dis­se­ment de Mer­cier - Ho­che­la­ga- Mai­son­neuve, Hi­cham Bou­fe­kane fait par­tie de l’équipe na­tio­nale de pa­ra­na­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.