Hunt Ré­fri­gé­ra­tion as­phal­te­ra ses ins­tal­la­tions dans les pro­chains mois

Flambeau Mercier-Anjou - - JEUNES EN ACTION - STEVE CA­RON steve. ca­ron@ tc. tc

EN­VI­RON­NE­MENT. Le cal­vaire des cy­clistes qui em­pruntent la rue Notre- Dame dans le sec­teur in­dus­triel à l’ouest de la rue de Boucherville et qui doivent tra­ver­ser des nuages de pous­sière par temps sec et ven­teux, achève. L’en­tre­prise Hunt Ré­fri­gé­ra­tion ré­itère son in­ten­tion de pa­ver ses ins­tal­la­tions afin de mettre fin à ces désa­gré­ments.

L’an der­nier, l’en­tre­prise a fait l’ob­jet de plu­sieurs plaintes et re­pré­sen­ta­tions de la part des cy­clistes et ré­si­dents du sec­teur.

Par temps sec, le pas­sage des ca­mions et le vent créent des nuages de pous­sière qui in­com­modent les gens du sec­teur.

La par­tie en terre bat­tue des ins­tal­la­tions de Hunt Ré­fri­gé­ra­tion est à la source des do­léances ci­toyennes.

Pour cor­ri­ger la si­tua­tion, l’en­tre­prise pro­cé­de­ra à l’asphaltage de ses ins­tal­la­tions dans les pro­chains mois. Dans le pire des scé­na­rios, les tra­vaux se­ront exé­cu­tés pour l’au­tomne 2018, as­sure- t- on.

« C’est un pro­jet de grande en­ver­gure. Il y a plu­sieurs étapes à suivre avec les gou­ver­ne­ments qui ont cha­cun leurs dé­lais. Nous sommes dans ce pro­ces­sus de­puis plus de 14 mois et nous sommes tou­jours en at­tente de cer­taines ap­pro­ba­tions mi­nis­té­rielles » , in­dique Ya­nik Es­pey, porte- pa­role de Hunt Ré­fri­gé­ra­tion.

Ce­lui- ci est bien conscient des ir­ri­tants cau­sés par les ac­ti­vi­tés de l’en­tre­prise avec le pas­sage fré­quent de ca­mions dans l’en­ceinte de ses ins­tal­la­tions.

Hunt Ré­fri­gé­ra­tion est une en­tre­prise de service com­plet de conte­neurs cli­ma­ti­sés. Elle des­sert no­tam­ment les ter­mi­naux du port de Mon­tréal et fer­ro­viaires.

M. Es­pey de­mande aux gens de faire preuve de pa­tience pour en­core quelques mois.

« Il n’est pas im­pos­sible que les tra­vaux soient ef­fec­tués plus ra­pi­de­ment – en juillet ou août – c’est ce que nous sou­hai­tons » , sans tou­te­fois pou­voir le pro­mettre le res­pon­sable du dossier.

Il rap­pelle que Hunt Ré­fri­gé­ra­tion in­ves­ti­ra quelques mil­lions de dol­lars dans le pro­jet, bien qu’il ne soit que lo­ca­taire du ter­rain ce­lui- ci ap­par­te­nant au port de Mon­tréal. Et qu’après les tra­vaux, 100 % de la sur­face des ins­tal­la­tions de l’en­tre­prise se­ra pa­vée.

ME­SURES TEM­PO­RAIRES ?

Le président du Col­lec­tif en en­vi­ron­ne­ment de Mer­cier- Est et lui- même cy­cliste, Ray­mond Mo­quin, se ré­jouit de voir que Hunt Ré­fri­gé­ra­tion a tou­jours l’in­ten­tion d’al­ler de l’avant.

Il ne peut tou­te­fois pas s’em­pê­cher de trou­ver l’échéance de l’au­tomne 2018 un peu loin.

Il sug­gère à l’ar­ron­dis­se­ment de Mer­cier – Ho­che­la­ga- Mai­son­neuve ( MHM) et à l’en­tre­prise de pro­cé­der à des net­toyages fré­quents. Cha­cun sur la par­tie de ter­ri­toire les concer­nant.

Il est d’avis qu’un ar­ro­sage sur une base ré­gu­lière doit être fait pour évi­ter les épi­sodes de pous­sière et ain­si af­fec­ter la qua­li­té de vie des ré­si­dents et cy­clistes, en at­ten­dant que le pro­jet de pa­vage ne soit réa­li­sé.

( Photo gra­cieu­se­té)

Par temps sec et ven­teux, les cy­clistes et ré­si­dents de la rue Notre- Dame, dans le sec­teur in­dus­triel à la hau­teur de Hunt Ré­fri­gé­ra­tion, doivent conju­guer avec de désa­gréables épi­sodes de pous­sière.

( Photo gra­cieu­se­té)

Une fois que le pro­jet de pa­vage de Hunt Ré­fri­gé­ra­tion se­ra réa­li­sé, 100 % de la sur­face des ins­tal­la­tions de l’en­tre­prise se­ra as­phal­tée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.