Le pays à vé­lo : le pé­riple de deux sexa­gé­naires

Un An­ge­vin et son ami tra­ver­se­ront le Ca­na­da pour re­cueillir des fonds

Flambeau Mercier-Anjou - - VIE COMMUNAUTAIRE - LAURENT LA­VOIE

Deux sexa­gé­naires plon­ge­ront dans une grande aven­ture, un voyage de 8000 ki­lo­mètres à vé­lo, par­tant de Van­cou­ver vers Terre- Neuve, dans le but d’amas­ser 50 000 $ pour encourager la re­cherche sur le can­cer de la pro­state.

Il y a un peu plus de deux ans, Luis Na­sim et Juan Ma­nuel Alon­so concluaient leur tour de Gas­pé, pas moins de 1000 ki­lo­mètres à vé­lo. Cé­lé­brant alors cette réus­site, Luis a de­man­dé à Juan s’ils de­vraient faire quelque chose de « sé­rieux » . « Tra­ver­ser le Ca­na­da ? » , a sug­gé­ré Luis, et Juan a im­mé­dia­te­ment ac­cep­té.

La dé­ci­sion a été of­fi­ciel­le­ment prise en juillet 2016 : ils al­laient tra­ver­ser le pays. Ce­la fait en­vi­ron un an et de­mi que les deux hommes, liés d’ami­tié de­puis plus de 20 ans, concoctent ce pro­jet, épau­lés de leur conjointe. « Ça a été un tra­vail presque à temps plein au cours des der­niers mois, mais c’est très va­lo­ri­sant. Je n’avais ja­mais été im­pli­quée dans une le­vée de fonds, alors je réa­lise à quel point ça im­plique beau­coup de tra­vail et d’ef­forts » , ra­conte Pa­tri­cia Ge­bauer conjointe de Luis.

Pour nous, c’est d’avoir du fun, de dé­cou­vrir le pays d’une fa­çon dif­fé­rente, à une vi­tesse dif­fé­rente, ce n’est pas la même chose qu’en voi­ture. » Luis Na­sim

Les deux sexa­gé­naires ten­te­ront en 100 jours d’avoir amas­sé 50 000 $ pour la Fon­da­tion du can­cer des Cèdres pour fi­nan­cer la re­cherche sur le can­cer de la pro­state. Avant leur dé­part, ils es­pé­raient avoir at­teint la barre des 10 000 $, mon­tant qu’ils ont su dou­bler grâce au sou­tien de leurs amis et famille. La to­ta­li­té des fonds ira à la Fon­da­tion, payant ain­si de leurs poches l’in­té­gra­li­té des coûts du voyage, sans comp­ter les com­man­di­taires.

Le can­cer de la pro­state n’est pas une cause qui leur est étran­gère. Si Juan est sui­vi de près par les doc­teurs, cette ma­la­die court dans l’en­tou­rage de Luis, dont le beau- père et beau- frère en ont été at­teints. « Si on dé­couvre ça de bonne heure, il y a beau­coup plus de chance que ce soit trai­té » , sou­ligne Luis, An­ge­vin de­puis 31 ans.

DES DÉ­FIS D’EN­VER­GURE

Leur par­cours dé­bu­te­ra au « Mile Ze­ro » , à Vic­to­ria, lieu sym­bo­lique pour ceux qui tra­versent le Ca­na­da. Les deux re­trai­tés y trem­pe­ront leur roue dans le Pa­ci­fique et fe­ront de même dans l’At­lan­tique une fois ar­ri­vés au Cap Spear à Terre- Neuve.

L’iti­né­raire a été éta­bli mé­ti­cu­leu­se­ment. « On a pla­ni­fié ça pour faire moins de dis­tance dans les mon­tagnes. Il faut que ce soit en moyenne 100 ki­lo­mètres par jour, pour fi­nir ça en trois mois » , ex­plique Luis, qui a tra­vaillé pen­dant 33 ans au sein de l’Uni­ver­si­té Con­cor­dia. Ils ont néan­moins l’in­ten­tion de vi­si­ter les parcs na­tio­naux de Jas­per et Banff.

Juan s’amuse à pré­ci­ser que la lo­gis­tique du voyage fut sur­tout le dé­par­te­ment de son ami. Juan a tra­vaillé au sein d’un trai­teur pen­dant 25 ans pour en­suite bi­fur­quer dans le mi­lieu de la ré­no­va­tion. Tout ce qui im­pli­que­ra bris mé­ca- nique et ali­men­ta­tion le concer­na tout par­ti­cu­liè­re­ment.

Le duo s’en­tend pour dire qu’il fau­dra de­meu­rer réa­liste sur les dis­tances par­cou­rues quo­ti­dien­ne­ment. « C’est une jour­née à la fois. Un ma­tin tu te lèves, et tu te dis : ‘ ok, on en fait jus­qu’à mi­di. Et c’est ça ton but. À mi­di, tu te dis, on es­saie d’ar­ri­ver vers 17- 18h’ » , exem­pli­fie Juan. L’On­ta­rio, où ils pas­se­ront 25 jours, se pré­sente comme l’un des obs­tacles les plus im­po­sants.

Luis et Juan, ac­com­pa­gnés de leur conjointe, doivent se rendre à To­ron­to où ils pren­dront un train jus­qu’à Vic­to­ria, à Van­cou­ver.

Il est pos­sible de les encourager sur leur page Fa­ce­book et faire un don sur le site de la Fon­da­tion du can­cer des Cèdres.

( Laurent La­voie / Mé­tro mé­dia)

Luis Na­sim et Juan Ma­nuel Alon­so.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.