Le Centre mé­di­cal Ho­che­la­ga de­vient une su­per- cli­nique

Flambeau Mercier-Anjou - - LA UNE - STEVE CA­RON steve. ca­ron@ tc. tc

Le Centre mé­di­cal Ho­che­la­ga, dans Mer­cier- Est, de­vient la neu­vième su­per- cli­nique de l’est de Mon­tréal. Elle of­fri­ra des ser­vices 12 heures par jour, sept jours par se­maine.

Le mi­nistre de la San­té et des Ser­vices so­ciaux, Gaé­tan Bar­rette, en a fait l’an­nonce ce ven­dre­di.

Au cours de son al­lo­cu­tion, il a ad­mis que l’est de Mon­tréal connaît des be­soins en termes de cou­ver­ture mé­di­cale. Par­ti­cu­liè­re­ment dans les sec­teurs de Mon­tréal- Nord et de Ho­che­la­ga.

« Il existe des déserts mé­di­caux en rai­son d’un manque de mé­de­cins. L’en­jeu est ma­jeur. Nous au­rions be­soin d’autres su­per- cli­niques dans l’est de Mon­tréal » , de dire le mi­nistre.

Cette formule des su­per- cli­niques donne de bons ré­sul­tats, as­sure M. Bar­rette. Les gens ont ain­si ac­cès à des ser­vices de pre­mière ligne dans leur quar­tier.

« On re­trouve de moins en moins de pa­tients de prio­ri­té 4 ou prio­ri­té 5 dans nos hô­pi­taux. Ces cas sont trai­tés à même les su­per- cli­niques et ça per­met de désen­gor­ger l’ur­gence, de ré­duire le temps d’at­tente. »

Le mi­nistre ne peut tou­te­fois pas for­cer les mé­de­cins à se re­grou­per au sein de su­per- cli­niques. Il ne peut que les en­cou­ra­ger à le faire.

« Ça doit ve­nir des mé­de­cins. Quand des pro­jets nous sont dé­po­sés, nous di­sons oui. Notre ob­jec­tif est d’en avoir 50 à tra­vers le Qué­bec avant les pro­chaines élections. Nous en sommes pré­sen­te­ment à 45 et nous at­tein­drons notre cible. »

Au Centre mé­di­cal Ho­che­la­ga, les mé­de­cins n’ont pas été dif­fi­ciles à convaincre d’em­bar­quer dans l’aven­ture. La ques­tion des ho­raires a sou­le­vé quelques in­ter­ro­ga­tions, sans plus.

Le dé­fi se­ra de taille, mais il n’ef­fraie et ne freine pas l’en­thou­siasme des mé­de­cins et de l’équipe mé­di­cale.

« Nous avons une su­per équipe et nous sommes prêts » , dit le Dr Élie Ackaoui.

La su­per- cli­nique Ho­che­la­ga se­ra ou­verte tous les jours de 8 h à 20h. Des ser­vices de pré­lè­ve­ments of­ferts par le Centre in­té­gré uni­ver­si­taire de san­té et de ser­vices so­ciaux ( CIUSSS) de l’ estde- l’ île- de- Mon­tréal se­ront à la dis­po­si­tion des usa­gers à même les lo­caux de la su­per- cli­nique.

Des tra­vaux sont pré­sen­te­ment en cours pour of­frir le ser­vice de ra­dio­lo­gie à même l’éta­blis­se­ment de san­té de la rue Ho­che­la­ga. Ceux- ci de­vraient être com­plé­tés au cours des pro­chains mois. En­tre­temps, le ser­vice est of­fert dans une ins­tal­la­tion à proxi­mi­té du centre mé­di­cal.

La nou­velle su­per- cli­nique s’en­gage à of­frir un mi­ni­mum de 20 000 consul­ta­tions par an­née à des pa­tients qui ne sont pas ins­crits à un groupe de mé­de­cine fa­mi­liale ; à per­mettre au pa­tient d’avoir ac­cès à une con­sul­ta­tion mé­di­cale le jour même de sa vi­site, ou dès le len­de­main, en té­lé­pho­nant trois heures avant la fer­me­ture ; à uti­li­ser un dos­sier mé­di­cal élec­tro­nique cer­ti­fié ; à ré­pondre aux be­soins de la po­pu­la­tion en cas d’une aug­men­ta­tion de la de­mande de ser­vices, par exemple lors de pé­riodes d’ac­ti­vi­té grip­pale.

La su­per- cli­nique Ho­che­la­ga est si­tuée au 9080, rue Ho­che­la­ga, dans Mer­cier- Est.

( Pho­to Le Flam­beau – Steve Ca­ron)

Le mi­nistre Gaé­tan Bar­rette était de pas­sage au Centre mé­di­cal Ho­che­la­ga pour sou­li­gner la trans­for­ma­tion de l’éta­blis­se­ment en su­per- cli­nique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.