Des ate­liers pour ap­prendre à vivre en ap­par­te­ment

Flambeau Mercier-Anjou - - LA UNE - STEVE CARON steve. caron@ tc. tc

Ha­bi­ter de fa­çon au­to­nome en ap­par­te­ment est une étape char­nière dans la vie de bien des jeunes adultes. Heu­reu­se­ment, les ate­liers 1,2,3 c’est un dé­part du pro­jet Cui­si­nons en­semble per­mettent d’ou­tiller les par­ti­ci­pants afin de leur as­su­rer une tran­si­tion har­mo­nieuse.

En ce lun­di mi­di, les par­ti­ci­pants s’af­fairent à cou­per les lé­gumes pour le re­pas qu’ils dé­gus­te­ront un peu plus tard. Ils mettent en pra­tique de fa­çon concrète les no­tions et trucs ap­pris la se­maine der­nière.

Après le re­pas, ils au­ront droit à un ate­lier sur le bud­get en com­pa­gnie d’une in­ter­ve­nante de l’As­so­cia­tion co­opé­ra­tive d’éco­no­mie fa­mi­liale ( ACEF) de l’est de Mon­tréal. Ils ap­pren­dront alors à pré­pa­rer et à gé­rer leur bud­get pour évi­ter les re­tards de paie­ment.

Les su­jets abor­dés lors des ate­liers 1,2,3 c’est un dé­part tournent tous au­tour de l’ali­men­ta­tion, du bud­get, de la sa­lu­bri­té, le tout sous dif­fé­rentes fa­cettes.

Pré­cé­dem­ment, les gens ont re­çu des no­tions sur l’en­tre­tien mé­na­ger, l’hy­giène per­son­nelle, les ins­tru­ments de base à avoir sous la main en ap­par­te­ment, la conser­va­tion des ali­ments, etc.

« Bien lire les éti­quettes à l’épi­ce­rie pour faire des achats ju­di­cieux ça peut pa­raître simple, mais quand tu n’as ja­mais ap­pris à le faire ce n’est pas fa­cile. Cer­tains de nos par­ti­ci­pants doivent conju­guer avec des en­jeux d’in­té­gra­tion – la ma­la­die men­tale par exemple – ou en­core ils ont quit­té le nid fa­mi­lial à l’ado­les­cence. Ils doivent se fa­mi­lia­ri­ser avec les no­tions de base » , ob­serve Mar­tine Cô­té, cui­si­nière for­ma­trice à Cui­si­nons en­semble.

Et la for­mule donne de bons ré­sul­tats. Mme Cô­té et sa col­lègue bé­né­vole An­dréanne Pa­gé ne ta­rissent pas d’éloges à l’en­droit de leurs pro­té­gés.

Les par­ti­ci­pants s’amé­liorent de se­maine en se­maine. Les trucs dis­pen­sés lors des ate­liers leur sont utiles et leur per­mettent de dé­ve­lop­per leurs ha­bi­le­tés.

Cer­tains n’avaient ja­mais vé­ri­ta­ble­ment cui­si­né se conten­tant pour la plu­part du temps de plats sur­ge­lés. Main­te­nant, ils sont en me­sure de se pré­pa­rer plu­sieurs re­pas cui­si­nés mai­son par se­maine, men­tionnent- elles fiè­re­ment.

Les ate­liers 1,2,3 c’est un dé­part s’adressent aux adultes âgés de 18 à 35 ans qui ré­sident dans le quar­tier de Mer­cier- Est. Ils ont lieu une fois par se­maine, tous les lun­dis, et la ses­sion est de 10 se­maines. Chaque ate­lier a une du­rée de quatre heures.

Les par­ti­ci­pants sont sou­vent re­com­man­dés par des or­ga­nismes du quar­tier comme le PITREM, le CLSC, le CIUSSS de l’ Est- de- l’ île- deMon­tréal, la Mai­son l’Éche­lon et la Mai­son des fa­milles de Mer­cier- Est. Mais les gens peuvent s’y ins­crire de leur propre chef. La pro­chaine ses­sion dé­bu­te­ra en sep­tembre.

Pour s’ins­crire aux ate­liers 1,2,3, c’est un dé­part, on com­pose le 514 729- 4123.

( Pho­to Le Flam­beau – Steve Caron)

Les ate­liers 1,2,3 c’est un dé­part sont fi­nan­cés par le Fonds agir en­semble de la Ville de Mon­tréal dans le cadre du pro­gramme de Re­vi­ta­li­sa­tion ur­baine in­té­grée ( RUI) de Mer­cier- Est de la table de concer­ta­tion So­li­da­ri­té Mer­cier- Est.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.