Une « ligue de soc­cer ci­toyenne »

Flambeau Mercier-Anjou - - LA UNE - STEVE CARON steve. caron@ tc. tc

Créée il y a quelques se­maines à peine, la Ligue ami­cale de soc­cer du Faubourg Con­tre­coeur rem­porte dé­jà un franc suc­cès. Chaque mar­di en dé­but de soi­rée, une tren­taine d’en­fants de 3 à 7 ans se réunissent au parc Car­los- D’Al­can­ta­ra pour s’adon­ner aux joies du bal­lon rond.

Les en­traî­neurs sont des pa­rents bé­né­voles qui ont dé­ci­dé de s’im­pli­quer dans le pro­jet. Les en­fants sont di­vi­sés en fonc­tion de leur groupe d’âge.

Pen­dant près d’une heure, ils par­ti­ci­pe­ront à des ate­liers lu­diques, mais sur­tout, ils s’amu­se­ront.

« C’est une ligue de soc­cer ci­toyenne. Par le biais de notre page Fa­ce­book des ré­si­dents du quar­tier, nous avons lan­cé l’idée et la ré­ponse a été im­mé­diate. Ça fonc­tionne très bien » , de men­tion­ner Ge­ne­viève Mo­rand, l’une des or­ga­ni­sa­trices de la ligue et en­traî­neuse bé­né­vole.

Comme elle le dit elle- même, « de­ve­nir ma­man vient avec des tâches connexes in­soup­çon­nées. »

Après l’échauf­fe­ment de base, les en­fants s’exercent à par­faire leur maî­trise du bal­lon du­rant une qua­ran­taine de mi­nutes. Dans un coin, les joueurs se font des passes entre eux, dans un autre cer­tains se lancent à l’as­saut d’un pe­tit par­cours à obs­tacles consti­tué de cônes et de nouilles uti­li­sées en na­ta­tion.

Le ma­té­riel a été ache­té avec le coût de l’ins­crip­tion de 10 $ par en­fant. La créa­ti­vi­té des en­traî­neurs oc­cupe donc une grande place de l’en­traî­ne­ment.

La pé­riode d’exer­cices tou­chant à sa fin vient en­suite le mo­ment « im­por­tant » , ce­lui de la par­tie.

Les en­fants ar­borent alors fiè­re­ment leur dos­sard. Dès le pre­mier coup de sif­flet de l’en­traî­neur, ils s’élancent dans toutes les di­rec­tions pour mettre le pied sur le bal­lon.

Cer­tains pren­dront une pe­tite pause au mi­lieu de la ren­contre, ques­tion de dis­cu­ter avec leurs « ad­ver­saires » et de prendre de leurs nou­velles. Et quand le bal­lon passe près d’eux, ils re­partent à sa pour­suite sous l’oeil at­ten­tif des pa­rents ou même grands- pa­rents. À lui seul, ce mo­ment vaut le dé­pla­ce­ment, avouent- ils.

À la fin de l’heure, les en­fants sont épui­sés d’avoir au­tant cou­ru, par­lé et ri. Les joueurs re­tournent à la mai­son, mais pas avant d’avoir sa­lué leurs pe­tits ca­ma­rades.

Pas de clas­se­ment et pas de sta­tis­tique sur le meilleur poin­teur. Les jeunes et les en­traî­neurs ont bien com­pris l’es­sence de tout sport qui est de s’amu­ser.

( Pho­to Le Flam­beau – Steve Caron)

À la Ligue ami­cale de soc­cer du Faubourg Con­tre­coeur, l’im­por­tant est de s’amu­ser.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.