Mon­tréal ap­puie le pro­jet de So­lar­gise

Flambeau Mercier-Anjou - - NEWS - STEVE CARON steve. caron@ tc. tc

La construc­tion d’une usine de pan­neaux so­laires de So­lar­gise dans l’est de Mon­tréal est en bonne voie de se con­cré­ti­ser. La Ville de Mon­tréal ap­puie do­ré­na­vant le pro­jet de l’en­tre­prise bri­tan­nique.

Une nou­velle ren­contre s’est te­nue hier entre l’en­tre­prise bri­tan­nique, les res­pon­sables du ser­vice de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de la Ville de Mon­tréal et Ro­bert Beau­dry, du co­mi­té exé­cu­tif, pour dis­cu­ter de la pos­si­bi­li­té de réa­li­ser le pro­jet d’im­plan­ta­tion de l’usine.

Par voie de com­mu­ni­qué, la Ville qua­li­fie la réunion de po­si­tive et construc­tive. Les deux par­ties se sont en­ga­gées à tra­vailler en­semble et elles sont per­sua­dées de trou­ver ra­pi­de­ment une so­lu­tion pour réa­li­ser la pre­mière phase du pro­jet.

Mis au fait de cette ren­contre par Le Flam­beau, le maire de l’ar­ron­dis­se­ment d’An­jou, Luis Mi­ran­da, es­père que tout se concré­ti­se­ra le plus ra­pi­de­ment pos­sible.

« L’en­tre­prise sou­haite en­tre­prendre la construc­tion de son usine avant la fin de l’an­née. Pour an­nu­ler les dé­ci­sions pré­cé­dentes de la Ville – ré­serve fon­cière sur les ter­rains du Club de golf Mé­tro­po­li­tain An­jou – il y a un dé­lai de trois mois. Il faut faire vite » , rap­pelle- t- il.

Puisque les per­mis de­vront être dé­po­sés au­près de l’ar­ron­dis­se­ment d’An­jou le maire est prêt à ac­cé­lé­rer la ca­dence et à de­man­der à ses em­ployés de tra­vailler en heures sup­plé­men­taires, s’il le faut, pour dé­li­vrer les au­to­ri­sa­tions né­ces­saires afin de per­mettre au pro­mo­teur de res­pec­ter ses échéan­ciers.

De­puis le dé­but de ce dos­sier, la po­si­tion du maire Mi­ran­da n’a pas chan­gé. Il de­meure plus convain­cu que ja­mais que le pro­jet doit voir le jour sur les ter­rains du club de golf an­ge­vin.

L’ar­ri­vée de So­lar­gise à An­jou se tra­dui­rait par des in­ves­tis­se­ments de 2,3 mil­liards de dol­lars et la créa­tion de 1000 em­plois di­rects.

Se­lon le maire Mi­ran­da, ce­la per­met­trait de don­ner un nou­veau souffle à l’ar­ron­dis­se­ment.

« Nous ne tou­che­rons pas un sou des re­ve­nus de taxa­tion de l’en­tre­prise, mais ce­la en­gen­dra de l’ac­ti­vi­té éco­no­mique pour nos com­mer­çants et in­dus­tries lo­caux. Et ça, c’est bon pour tous les An­ge­vins. »

Mais au­cun site n’est men­tion­né dans le com­mu­ni­qué de la Ville. Même chose pour le sort ré­ser­vé à l’agran­dis­se­ment du Bois d’An­jou pour en faire un grand parc- na­ture.

So­lar­gise a pré­cé­dem­ment men­tion­né à La Presse qu’elle prio­ri­sait les ter­rains du Club de golf Mé­tro­po­li­tain An­jou puis­qu’ils étaient les seuls à ré­pondre à tous les cri­tères de l’en­tre­prise : su­per­fi­cie, proxi­mi­té du port de Mon­tréal, pré­sence de la ligne de trans­mis­sion d’ Hy­dro- Qué­bec ain­si que de voies fer­rées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.