Une pre­mière ruelle bleue- verte à Mer­cier- Ho­che­la­ga- Mai­son­neuve

Flambeau Mercier-Anjou - - NEWS - QUEN­TIN PARISIS

En­vi­ron­ne­ment Le pre­mier pro­jet pi­lote de ruelle « bleue- verte » , qui vise à dé­tour­ner les eaux plu­viales des égouts et les uti­li­ser pour le ver­dis­se­ment, a été inau­gu­ré dans Mer­cier- Ho­che­la­ga- Mai­son­neuve.

L’inau­gu­ra­tion s’est te­nue le 8 août der­nier dans la ruelle si­tuée entre les rues Viau et Saint- Clé­ment.

L’ob­jec­tif de ces ruelles d’un nou­veau genre est de dé­bran­cher les drains des toi­tures qui mènent aux égouts afin de dé­tour­ner les eaux de pluie et les uti­li­ser dans les jar­dins et la ruelle verte.

« Cette ges­tion lo­cale de l’eau de pluie, c’est l’ave­nir pour notre ville » as­sure Pierre Lessard- Blais, maire de l’ar­ron­dis­se­ment Mer­cier- Ho­che­la­ga- Mai­son­neuve.

Il s’agit d’une ini­tia­tive pro­met­teuse es­time Syl­vain Ouel­let, vice- pré­sident du co­mi­té exé­cu­tif de la ville de Mon­tréal res­pon­sable des eaux.

« Le dé­fi des pro­chaines an­nées va être de réus­sir à gé­rer les eaux de pluie avec les chan­ge­ments cli­ma­tiques. Il y a de plus en plus de puits in­tenses et très lo­ca­li­sés et on ne pour­ra pas y par­ve­nir uni­que­ment avec les ap­proches tra­di­tion­nelles, comme les bas­sins de ré­ten­tion, ou en élar­gis­sant les tuyaux. Il faut par­ve­nir à ra­len­tir la pro­gres­sion de l’eau de pluie vers les égouts » , in­dique M. Ouel­let.

UN LONG PRO­CES­SUS

C’est en 2011 que l’idée fait son ap­pa­ri­tion, mais il au­ra fal­lu près de cinq ans pour que les di­verses par­ties pre­nantes – le Centre d’éco­lo­gie ur­baine de Mon­tréal, les ate­liers UBLO, Vin­ci consul­tants, or­ga­nismes lo­caux, ci­toyens – par­viennent à mettre sur pied le pro­jet et à lan­cer les pre­mières opé­ra­tions.

Si toutes les in­fra­struc­tures ne sont pas en­core en place au­jourd’hui, on es­time la fi­na­li­sa­tion to­tale de ce pre­mier pro­jet à Ho­che­la­ga en 2020. Il fau­dra en­suite en­vi­ron cinq ans pour avoir une idée pré­cise des ré­sul­tats ob­te­nus.

Les idées de dé­ve­lop­pe­ment font pour­tant dé­jà leur che­min. « Beau­coup de ruelles sont ma­gan­nées et tant qu’à les ré­no­ver, au­tant les faire bleues et vertes si le sur­coût n’est pas grand » , es­time Syl­vain Ouel­let.

Avec 400 ki­lo­mètres de ruelles dans la mé­tro­pole, le po­ten­tiel est là, mais les dé­fis sont im­por­tants.

« On va voir à quel point l’ab­sorp­tion d’eau est au ren­dez- vous. On va aus­si re­gar­der les élé­ments d’en­tre­tien, si les ci­toyens s’en­gagent, en­vi­sa­ger les dif­fi­cul­tés sup­plé­men­taires de construc­tion » , dé­taille le res­pon­sable des eaux de la ville de Mon­tréal.

Par­ve­nir à réunir au­tant d’in­ter­ve­nants et à mettre en place ce pro­jet ( un autre est en cours à Pointe- Saint- Charles) a été le pre­mier ob­jec­tif cou­ron­né de suc­cès, et la confiance était de mise lors de l’inau­gu­ra­tion pour ceux à ve­nir.

Quen­tin Parisis

Ce pro­jet vise à vé­gé­ta­li­ser les ruelles en ré­cu­pé­rant les eaux de pluie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.