Van­da­lisme dans la ruelle verte Saint- Vic­tor

Flambeau Mercier-Anjou - - ACTUALITÉS - STEVE CA­RON steve. ca­ron@ tc. tc

La ruelle verte Saint- Vic­tor a été l’ob­jet de van­da­lisme. Une per­sonne mal­in­ten­tion­née a dé­li­bé­ré­ment ver­sé ce qui semble être du di­luant à pein­ture sur les vé­gé­taux de la ruelle et plu­sieurs n’ont pas sur­vé­cu.

Au len­de­main du geste de van­da­lisme, Line Des­cô­teaux était conster­née. La ré­si­dente et bé­né­vole qui consacre en moyenne deux heures par jour pour prendre soin d’une par­tie des vé­gé­taux de la ruelle n’en re­ve­nait pas.

« C’est un geste gra­tuit. Notre ruelle verte était ma­gni­fique et là en­vi­ron le hui­tième des vé­gé­taux a été sac­ca­gé. Les fleurs sont mortes en quelques heures seule­ment. »

Mme Des­cô­teaux es­père que le geste po­sé n’au­ra pas de consé­quence sur les fu­turs amé­na­ge­ments.

Ne sa­chant pas avec cer­ti­tude la sub­stance uti­li­sée par le voyou, la ci­toyenne sou­haite que le produit chi­mique n’ait pas conta­mi­né le sol des plates- bandes.

Les ri­ve­rains de la ruelle étaient fiers de leurs amé­na­ge­ments. De­puis cinq ans, ils prennent soin jalousement de leurs plants leur consa­crant plu­sieurs heures quo­ti­dien­ne­ment.

« C’est le tra­vail de cinq ans qui a été anéan­ti du jour au len­de­main par un van­dale » , dé­plore Ri­chard Du­fort, un ri­ve­rain de la ruelle.

La ruelle verte Saint- Vic­tor a été par­mi les pre­mières du genre à voir le jour dans Mer­cier – Ho­che­la­ga- Mai­son­neuve.

Les ci­toyens n’en­tendent pas se dé­cou­ra­ger. Ils re­trous­se­ront leurs manches et ef­fec­tue­ront de nou­velles plan­ta­tions l’an pro­chain.

( Pho­to Le Flam­beau – Steve Ca­ron)

Ri­chard Du­fort et Line Des­cô­teaux consacrent en moyenne deux heures par jour pour prendre soin des vé­gé­taux de leur ruelle verte. Leurs ef­forts ont ré­cem­ment été anéan­tis par le geste d’un voyou.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.