Mon ado vit une re­la­tion fu­sion­nelle avec son « cell » !

Flambeau Mercier-Anjou - - RETOUR EN CLASSES -

Vé­ri­ta­ble­ment « ac­cro » aux ré­seaux so­ciaux et aux tex­tos, votre ado a tou­jours le nez col­lé sur son té­lé­phone in­tel­li­gent ? Voi­ci quelques trucs pour vous ai­der à gé­rer le temps qu’il passe de­vant l’écran de son cel­lu­laire.

Créez des zones où le té­lé­phone n’est pas ad­mis ( le sa­lon et les salles de bain, par exemple) ;

In­ter­di­sez l’uti­li­sa­tion du té­lé­phone pen­dant les re­pas à la mai­son ou au res­tau­rant, ou en­core lors­qu’il y a de la vi­site ;

Dé­si­gnez une pé­riode de temps du­rant la­quelle il n’est pas per­mis d’al­ler sur les ré­seaux so­ciaux ou d’en­voyer des tex­tos ( de 21 h jus­qu’au len­de­main ma­tin, par exemple) ;

En­cou­ra­gez votre ado à fer­mer son té­lé­phone au moins une heure avant le cou­cher pour qu’il puisse re­laxer et di­mi­nuer l’im­pact né­ga­tif de la lu­mière bleue sur son som­meil ;

Rap­pe­lez sou­vent à votre jeune conduc­teur l’im­por­tance de ne pas ré­pondre au té­lé­phone — ou de ne pas tex­ter — lors­qu’il est der­rière le vo­lant ;

In­ci­tez votre ado­les­cent à par­ti­ci­per à des ac­ti­vi­tés du­rant les­quelles l’uti­li­sa­tion du cel­lu­laire est pros­crite ( sport, im­pro­vi­sa­tion, mu­sique, etc.) ;

Res­pon­sa­bi­li­sez votre ado quant à son uti­li­sa­tion du té­lé­phone par rap­port aux coûts et aux li­mites de son for­fait.

DON­NEZ L’EXEMPLE

Bien en­ten­du, en choi­sis­sant de gé­rer le temps que votre ado­les­cent passe de­vant l’écran de son té­lé­phone, vous ris­quez de ren­con­trer quelques ré­sis­tances. Pour vous ai­der à pas­ser à tra­vers la tem­pête, soyez vous- même un mo­dèle et res­pec­tez toutes les règles éta­blies. Sur ce, bonne chance !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.