LES ABEILLES SONT-ELLES EN DAN­GER ?

Fleurs Plantes Jardins - - Tendances // Nouveautes - Par Ma­rie-Ch­ris­tine Beau­dry

De­puis le dé­but du siècle, le nombre mon­dial d’abeilles a dra­ma­ti­que­ment chu­té. Ma­de­leine Cha­gnon, pro­fes­seure as­so­ciée au Dé­par­te­ment des sciences bio­lo­giques de l’UQAM, dresse un por­trait de la si­tua­tion.

À com­bien s’éva­luent les pertes ?

De­puis 2003, au Qué­bec, comme par­tout dans le monde, on as­siste à une perte de co­lo­nies d’abeilles qui va­rie entre 20 % et 30 % au mo­ment où les api­cul­teurs sortent leurs ruches de l’hi­ver­na­tion. À titre de com­pa­rai­son, avant les an­nées 2000 – quand le phé­no­mène était stable –, les pertes va­riaient entre 5 % et 10 %.

Quelles sont les causes d’un tel dé­clin ?

Le pro­blème est clair : il vient de l’homme. San­té Ca­na­da a iden­ti­fié les pes­ti­cides de la ca­té­go­rie des néo­ni­co­ti­noïdes comme étant res­pon­sables de la mort d’un fort pour­cen­tage d’abeilles. De fait, ap­proxi­ma­ti­ve­ment 75 % des échan­tillons de celles trou­vées mortes en conte­naient des ré­si­dus. Ces pro­duits toxiques se re­trouvent dans les pous­sières de se­mences et af­fectent le pol­len.

Les abeilles sont-elles en voie d’ex­tinc­tion ?

Non. Tant qu’il y a au­ra des api­cul­teurs, il y au­ra des abeilles do­mes­tiques. Le pro­blème est qu’avec le dé­nom­bre­ment des co­lo­nies, il est de plus en plus fré­quent qu’un api­cul­teur doive re­cons­truire ses ruches au cours de l’été, ce qui lui de­mande plus de tra­vail. Si la si­tua­tion ne change pas, le tra­vailleur risque de se las­ser d’une pro­duc­tion aus­si exi­geante, et la re­lève de ne pas se pré­sen­ter. En ce qui concerne les co­lo­nies sau­vages, il est dif­fi­cile d’avoir des don­nées exactes à leur su­jet, mais leur nombre à l’échelle mon­diale a beau­coup di­mi­nué. Le pro­blème ac­tuel est que les pol­li­ni­sa­teurs dé­pendent de l’homme pour exis­ter.

Que puis-je faire à pe­tite échelle pour ai­der les abeilles ?

Plan­ter dif­fé­rentes va­rié­tés de fleurs dans son jar­din, être vi­gi­lant quant aux se­mences uti­li­sées et en­tre­te­nir son amé­na­ge­ment pay­sa­ger en évi­tant les pro­duits toxiques sont des gestes simples qui contri­bue­ront à amé­lio­rer la qua­li­té de vie des pol­li­ni­sa­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.