LES FRAM­BOISES

Fleurs Plantes Jardins - - Coin // Gourmet - ( RUBUS IDAEUS)

SU­CRÉES ET ACI­DU­LÉES, LES FRAM­BOISES SONT UN SIGNE IN­DÉ­NIABLE DE L’AR­RI­VÉE DE L’ÉTÉ. RICHES EN VI­TA­MINES C ET E QUI AUG­MENTENT LEURS PRO­PRIÉ­TÉS AN­TI­OXY­DANTES, ELLES CONTIENNENT AUS­SI DES FLA­VO­NOÏDES QUI EM­PÊCHENT LE VIEILLIS­SE­MENT DES CEL­LULES ET RÉ­DUISENT LES RISQUES DE CAN­CER ET DE MA­LA­DIES CAR­DIO­VAS­CU­LAIRES. Pour en culti­ver vous-même, vous avez le choix entre des culti­vars non re­mon­tants qui ne pro­duisent qu’une seule ré­colte an­nuelle, et d’autres, re­mon­tants, qui en donnent deux. Plan­tez-les tôt au prin­temps ou tard à l’au­tomne dans un en­droit très en­so­leillé bé­né­fi­ciant d’une bonne aé­ra­tion, en les es­pa­çant de 60 à 75 cm, dans un sol riche et bien drai­né. La plu­part des fram­boi­siers sont vi­vaces en zone 3 et pro­duisent leurs fruits sur les tiges âgées de deux ans, ap­pe­lées « cannes ». Pour fa­vo­ri­ser une meilleure pro­duc­ti­vi­té, cou­pez à leur base les branches fruc­ti­fères des fram­boi­siers non re­mon­tants im­mé­dia­te­ment après la ré­colte. Sur les culti­vars re­mon­tants, ra­bat­tez au sol les vieilles cannes après la deuxième ré­colte. Ces ar­bris­seaux pro­duisent quan­ti­té de drageons (de pe­tites pousses qui sortent à la base du plant), qui por­te­ront des fruits l’an­née sui­vante. Après avoir taillé les vieilles branches, on ne garde que 10 à 12 drageons en pré­vi­sion de la pro­chaine sai­son. Ne com­pos­tez pas les ré­si­dus de taille des plantes frui­tières : elles sont sou­vent su­jettes aux ma­la­dies.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.