LE GRAND BOOM vé­gé­tal !

En Es­trie, un vaste do­maine fait main ma­gni­fie le règne vé­gé­tal.

Fleurs Plantes Jardins - - La Une - // Texte Ca­role Schinck // Pho­tos Yves Le­febvre

Tout s’est fait pro­gres­si­ve­ment, au fil des ans, ra­conte la pro­prié­taire. Quand nous sommes ar­ri­vés en 1982, cette par­tie de la pro­prié­té éten­due sur dix acres n’était qu’un grand champ brous­sailleux. » Avec l’aide ponc­tuelle de quelques ar­chi­tectes pay­sa­gistes, elle et son conjoint au­jourd’hui à la se­mi-re­traite ont créé au coeur des Can­tons-de-l’Est un jar­din exem­plaire. Lui veillant plus par­ti­cu­liè­re­ment aux struc­tures, elle s’at­tar­dant aux plan­ta­tions, tous deux épau­lés par une pe­tite équipe ef­fi­cace et dé­vouée. Ti­rant pro­fit de la to­po­gra­phie – douce par en­droits, ac­ci­den­tée ailleurs – et d’un em­pla­ce­ment pri­vi­lé­gié en bor­dure de lac, nos jar­di­niers ont su conju­guer une va­rié­té d’am­biances. Pour plan­ter le dé­cor, ils ont mi­sé sur les arbres, choi­sis par­mi une ving­taine d’es­pèces : chênes, frênes, érables, saules pleu­reurs, pom­me­tiers co­lon­naires, noyers, mi­co­cou­liers, co­ni­fères et bou­leaux (jaunes, em­blèmes du Qué­bec, blancs, ‘He­ri­tage’)…

RÉ­COL­TER…

Puis est ap­pa­ru le pre­mier de trois étangs, une idée chère au pro­prié­taire. Dans la fou­lée sont ve­nus s’ajou­ter un ruis­seau si­nueux par­se­mé de grosses pierres, une chute « pour l’ef­fet so­nore », une fon­taine. Même un mou­lin, comme ceux d’an­tan. « Au cours d’un sé­jour dans Charlevoix, mon ma­ri a été séduit par le petit mou­lin de pierre si­tué à l’en­trée du Do­maine For­get, ex­plique la pro­prio. Notre au­ber­giste nous a alors mis en re­la­tion avec un ar­chi­tecte des en­vi­rons, qui nous a conçu des plans. » Peu­plé de gra­mi­nées on­du­lantes, de couvre-sol, de mas­sifs fleu­ris et de quelques sculp­tures, ce pay­sage sert au­jourd’hui de cadre à de dé­li­cieux pique-niques en fa­mille, à l’ombre du grand saule pleu­reur. Une autre sec­tion du jar­din, jeune d’une di­zaine d’an­nées, at­tire par ailleurs l’at­ten­tion. C’est le royaume, se­rein, zen, ins­pi­ré, d’un per­son­nage en bronze bap­ti­sé Ulysse, ve­nu se po­ser sur un lit de pins ‘Mu­go’. « Pour évi­ter, à notre de­mande, les fleurs et les longues heures d’en­tre­tien, l’ar­chi­tecte pay­sa­giste Jean-Luc Char­bon­neau a conçu un en­semble do­mi­né par le buis et les spi­rées. Et dans la pente ac­cen­tuée toute proche, des fou­gères courent jus­qu’à un li­sé­ré de bou­leaux. »

…CE QUE L’ON SÈME

Plus co­lo­rée, la frange du lac fait la part belle aux fleurs cham­pêtres. Les ro­siers vou­lus pour pro­té­ger les berges s’ac­com­pagnent ain­si d’hé­mé­ro­calles jaunes, de rud­be­ckies roses, de mar­gue­rites et de la­vande. Pour le plai­sir pur et simple et le far­niente, il y a aus­si l’an­cien jeu de shuf­fle­board, bien conser­vé mal­gré les an­nées, et d’ac­cueillants fau­teuils Adi­ron­dack. Un érable rouge lé­gè­re­ment en re­trait do­mine la scène. Et parce qu’il se dresse en sur­plomb de la nappe phréa­tique, on l’a en­tou­ré d’un mu­ret de pierres des champs, dans le ton de l’amé­na­ge­ment. L’ef­fet mi­né­ral se pro­longe avec une ter­rasse en pierres de si­lice en­tre­cou­pées de ver­dure. Jour après jour, nos jar­di­niers aguer­ris goûtent plei­ne­ment les bon­heurs de la na­ture. Celle qu’ils ont trou­vée, au­then­tique, sau­vage. Celle qu’ils cultivent, har­mo­nieuse, ma­gni­fi­que­ment ap­pri­voi­sée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.