LE BON TUYAU

Fleurs Plantes Jardins - - Sommaire - LAR­RY HODG­SON Ex­pert hor­ti­cole, Fleurs Plantes Jar­dins fpj@tc.tc

Le billet de Lar­ry Hodg­son, notre ex­pert hor­ti­cole.

Je suis tou­jours éton­né de voir tant de jar­di­niers ac­cro­cher leur ta­blier à l’au­tomne et dire : « Voi­là ! Ter­mi­né jus­qu’à l’an pro­chain ! » J’en se­rais in­ca­pable. Pour moi, le jardinage se fait toute l’an­née du­rant. Ain­si, quand rien ne pousse à l’ex­té­rieur à cause du froid, je me conver­tis en jar­di­nier d’in­té­rieur. J’ai quelque 300 plantes à la mai­son, en plus de nom­breuses bou­tures d’an­nuelles, en­trées à l’au­tomne pour ser­vir de point de lan­ce­ment pour la pro­chaine sai­son. Au to­tal, j’ai peut-être 400 plantes qu’il faut en­tre­te­nir pen­dant l’hiver... Bon, d’ac­cord, plu­tôt 500.

EN­TRE­TIEN 101

Il faut tout de même ar­ro­ser tout ce beau monde, et as­sez sou­vent : aux 5 à 9 jours, se­lon l’en­so­leille­ment de la pièce et le type de plante. Par contre, ça fait long­temps que je ne passe plus d’une plante à l’autre avec un ar­ro­soir : ar­ro­ser cinq ou six plantes et de­voir re­tour­ner à l’évier faire le plein, en­core et en­core ? Et es­suyer iné­vi­ta­ble­ment une par­tie de cette eau sur le plan­cher ? Non mer­ci ! Vous ima­gi­nez le tra­vail ? Il y a donc une qua­ran­taine d’an­nées, j’ai ache­té un tuyau d’ar­ro­sage pour plantes d’in­té­rieur mu­ni d’un petit pis­to­let qui contrôle le dé­bit d’eau. Je de­vais le fixer sur le ro­bi­net de la cuisine, ajus­ter la tem­pé­ra­ture et le tour était joué ! C’était par­fait… pour quel­qu’un ayant 30 ou 40 plantes. Pour moi, cette mé­thode d’ar­ro­sage est vite de­ve­nue pé­nible : d’abord, le tuyau était si mince qu’il en ré­sul­tait un dé­bit très faible, ce qui ra­len­tis­sait l’opé­ra­tion. De plus, le pis­to­let était très fra­gile et peu du­rable. En outre, si j’al­lais trop loin et que je ti­rais un tan­ti­net sur le boyau, l’adap­ta­teur dé­cro­chait du ro­bi­net et – vous le de­vi­nez – l’eau cou­lait par­tout.

SYS­TÈME D

Après quelques mois de ré­sul­tats mi­ti­gés, j’ai rem­pla­cé l’en­semble d’ori­gine par quelque chose de plus per­ma­nent : un vrai tuyau d’ar­ro­sage avec un vrai pis­to­let. Le sys­tème est so­li­de­ment fixé sur un ro­bi­net au sous-sol et ne peut pas se dé­cro­cher. Avec 15 mètres de tuyau, je peux ar­ro­ser toutes les plantes sur les deux étages sans dif­fi­cul­té. Du­rée de l’opé­ra­tion pour 500 plantes ? Vingt mi­nutes ! As­tuce sup­plé­men­taire : j’ai ajou­té un di­lueur d’en­grais sur le sys­tème pour pou­voir fer­ti­li­ser en même temps. Ce­la fonc­tionne de­puis plu­sieurs dé­cen­nies, avec seu­le­ment quelques chan­ge­ments de ron­delles d’étan­chéi­té de temps à autre. Qui a dit que culti­ver des plantes d’in­té­rieur était dif­fi­cile ?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.