LA COURSE DU SO­LEIL. »

« L’OB­JEC­TIF ÉTAIT DE CRÉER UN MAXI­MUM DE POINTS DE VUE SUR LE LAC, EN TE­NANT COMPTE DE

Fleurs Plantes Jardins - - Visite - – Pierre Des­pars, Pay­sa­gistes North­land

Quelque part dans les Lau­ren­tides, une ré­si­dence se­con­daire fait plus que ja­mais le bon­heur de ses oc­cu­pants, une fa­mille qui adore re­ce­voir. Un ré­amé­na­ge­ment d’en­ver­gure a en ef­fet per­mis de créer à l’ex­té­rieur plu­sieurs aires de vie dis­tinctes, toutes pen­sées pour les réunions entre proches, dans un es­prit de dé­tente et de convi­via­li­té. Le projet a né­ces­si­té une im­po­sante mise en oeuvre. « Des dé­fis de taille nous at­ten­daient, ra­conte Pierre Des­pars, concep­teur et spé­cia­liste en struc­tures chez Pay­sa­gistes North­land. Ce que les pro­prié­taires vou­laient d’abord et avant tout, c’était une pis­cine, avec des vues sur le lac. Mais leur mai­son se trouve en mon­tagne, dans un petit do­maine ré­si­den­tiel au coeur d’une fo­rêt d’érables. Pour res­pec­ter le pour­cen­tage de terrain boi­sé im­po­sé par la mu­ni­ci­pa­li­té, nous avons dû construire une voie d’ac­cès au site, que nous avons re­boi­sée en­suite, et re­na­tu­ra­li­ser le ta­lus vers le lac avec des plantes de ré­gé­né­ra­tion des rives in­di­gènes. Autre pro­blème : la forte pente et les nom­breuses sources qui me­na­çaient la pis­cine de glis­se­ment et qui ont né­ces­si­té la col­la­bo­ra­tion d’un in­gé­nieur. » Le jeu en va­lait tou­te­fois la chan­delle. Avec sa ma­gni­fique pis­cine à dé­ver­soir, le nou­veau dé­cor en pa­liers do­mine dé­sor­mais le mi­lieu na­tu­rel am­biant tout en s’y ma­riant in­ti­me­ment.

// PAGE DE GAUCHE Le nom chry­san­thème si­gni­fie « fleur d’or ». CETTE PAGE 1 Illu­mi­née par le feuillage in­can­des­cent d’une fo­rêt d’érables, la grande ter­rasse sus­pen­due de l’aire dé­tente offre des vues im­pre­nables sur le pay­sage en­vi­ron­nant et une in­com­pa­rable sen­sa­tion d’es­pace. Par leur mi­né­ra­li­té, les pierres – gra­nit et ar­doise lo­caux – des struc­tures toutes proches en­ra­cinent l’amé­na­ge­ment dans son mi­lieu na­tu­rel. 2 Le mu­ret de pierres de cul­ture s’har­mo­nise au re­vê­te­ment de la mai­son. // INFOS Mobilier et pa­ra­sols Jar­din de Ville. Lan­ternes ma­ro­caines Ho­meSense. Plateau et ser­vice à thé Dco­via. Tu­lipe Fau­chois Fleurs.

2

1

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.