BELLE DE MAI

LA DOU­CEUR ET LA BEAU­TÉ DU PRIN­TEMPS TRANS­PO­SÉES EN UNE SEULE PLANTE !

Fleurs Plantes Jardins - - Sommaire - Par Hé­lène Ba­ril

Tout en dou­ceur et en splen­deur, le rho­do­den­dron ‘Ra­ma­po’ dé­ploit ses charmes dès l’ar­ri­vée du prin­temps.

Cest en mai, à l’heure où la na­ture sort de son long re­pos hi­ver­nal, que le rho­do­den­dron ‘Ra­ma­po’ pré­pare son en­trée en scène. À l’ex­tré­mi­té de ses ra­meaux, les bou­tons flo­raux qui ont bra­vé les ri­gueurs de la sai­son froide s’ouvrent et dé­ploient de belles grappes de pe­tites fleurs rose vio­la­cé. Ses pe­tites feuilles per­sis­tantes vert gri­sâtre et son port com­pact com­plètent à mer­veille ce ta­bleau prin­ta­nier. Comme la plu­part de ses sem­blables, ‘Ra­ma­po’ pré­fère les en­droits mi-om­bra­gés et les sols bien drai­nés, lé­gè­re­ment acides, bien que cette va­rié­té s’adapte à presque tous les types de sols. Même s’il est plus rus­tique que la plu­part des rho­do­den­drons (zone 4), un lieu abri­té du vent as­su­re­ra la pro­tec­tion des bou­tons flo­raux et du feuillage des va­ria­tions cli­ma­tiques pen­dant l’hi­ver, tan­dis qu’une fine couche de paillis à sa base as­su­re­ra celle des ra­cines su­per­fi­cielles jus­qu’au re­tour des beaux jours. Lorsque plan­té à un en­droit ex­po­sé aux vents froids et des­sé­chants, il est pré­fé­rable de pro­té­ger le rho­do­den­dron ‘Ra­ma­po’ en créant un brise-vent à l’aide d’une clô­ture à neige re­cou­verte de jute, en pre­nant soin d’évi­ter tout contact entre le vé­gé­tal et la pro­tec­tion hi­ver­nale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.