SE­LON ART & JAR­DINS

LA SYMBIOSE

Fleurs Plantes Jardins - - Jardins -

« NOUS CONCE­VONS DES ES­PACES IN­TIMES, À L’IMAGE DES OC­CU­PANTS, QUI MAXI­MISENT LA VIE À L’EX­TÉ­RIEUR, EX­PLIQUE MA­RIE-AN­DRÉE FOR­TIER, PRO­PRIÉ­TAIRE ET FON­DA­TRICE D’ART & JAR­DINS. CHAQUE RÉA­LI­SA­TION EST PRÉ­CÉ­DÉE D’UN EN­TRE­TIEN EN PRO­FON­DEUR AU COURS DU­QUEL NOUS PAR­LONS AVEC LES PRO­PRIÉ­TAIRES DE LEURS GOÛTS, BIEN SÛR, MAIS AUS­SI DE CHOSES PLUS SUB­TILES, COMME LES PLANTES QUI LEUR RAP­PELLENT DE BONS SOU­VE­NIRS D’EN­FANCE. L’HAR­MO­NIE DES LIEUX EST PRI­MOR­DIALE, TOUT COMME LE CHOIX DE MA­TÉ­RIAUX QUI TRA­VER­SE­RONT LE TEMPS. » PAR LARRY HODG­SON Le cléome ( Cleome hass­le­ria­na) est une an­nuelle in­ha­bi­tuelle, car sa tige flo­rale s’al­longe tout au long de l’été. Ain­si, il peut être en pleine flo­rai­son à 45 cm de hau­teur au dé­but de l’été, et tou­jours l’être lors­qu’il at­teint 120 cm ou 150 cm de hau­teur à la fin de la sai­son. Les longues éta­mines des fleurs roses, vio­lettes ou blanches du cléome lui ont va­lu le so­bri­quet de « fleur arai­gnée ». Ses grandes feuilles pal­mées rap­pellent quant à elles… les feuilles de can­na­bis !

On pri­vi­lé­gie une plan­ta­tion en ar­rière-plan dans des em­pla­ce­ments en­so­leillés ou très lé­gè­re­ment om­bra­gés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.