SOURCE CONFI­DEN­TIELLE

MAL­GRÉ SES DI­MEN­SIONS RES­TREINTES, CETTE PE­TITE COUR N’A RIEN À EN­VIER AUX GRANDS JAR­DINS : AVEC SON BAS­SIN EN CASCADE, SES PLANTES AQUA­TIQUES ET SES GRA­MI­NÉES QUI ON­DULENT SOUS LE VENT, ELLE OFFRE UN PE­TIT HAVRE DE PAIX OÙ SE RE­PO­SER DOU­CE­MENT.

Fleurs Plantes Jardins - - Sommaire - Texte Ge­ne­viève Lé­vesque // Pho­tos Yves Le­febvre // Re­cherche et stylisme Ju­lie Des­lau­riers

Plantes aqua­tiques, tons pas­tels et bas­sins en cascade : la re­cette d’un bon­heur in­at­ten­du.

Avec une su­per­fi­cie de 35 m2, la pré­sence d’un ga­rage, les ves­tiges d’un an­cien han­gar et les ra­cines en­va­his­santes d’un gros érable à Gi­guère, les pro­prié­taires avaient un peu bais­sé les bras quant à la pos­si­bi­li­té d’avoir un car­ré de ga­zon dans leur cour. L’ar­chi­tecte-pay­sa­giste Jo­ce­lyn Lus­sier a pour­tant réus­si à leur créer une bouf­fée d’oxy­gène en plein coeur du Pla­teau Mont-Royal avec un ha­bile jeu de ma­tières va­lo­ri­sant les élé­ments exis­tants. Sui­vant les dé­si­rs des clients, l’amé­na­ge­ment in­tègre un coin po­ta­ger pour les fines herbes et un bas­sin d’eau qui couvre par­tiel­le­ment le bruit du quar­tier. Une lame d’eau jaillit du mur de briques rouges du ga­rage, ce qui contri­bue à in­té­grer ce bâ­ti­ment au jar­din. C’est aus­si là qu’est lo­gé l’équi­pe­ment de fil­tra­tion : « La pré­sence de l’eau en mou­ve­ment rend la cour ani­mée et vi­vante », se ré­jouit Jo­ce­lyn Lus­sier. Le mur du han­gar ? « Il a aus­si son

charme ! » a tran­ché l’ar­chi­tecte-pay­sa­giste. Et pour le prou­ver, la struc­ture a été dé­les­tée de ses par­ties abî­mées puis re­peinte. Afin de maxi­mi­ser l’es­pace en L, deux ter­rasses en bois ont été construites avec cha­cune leur vo­ca­tion. De grandes dalles de pierre cal­caire aux for­mats aléa­toires com­posent au centre de la cour un pas­sage contem­po­rain au­tour du­quel on a plan­té as­sez li­bre­ment des vi­vaces et des ar­bustes ré­sis­tants qui pro­fitent de l’orien­ta­tion sud-ouest du ter­rain. En somme, un lieu exi­gu mais pai­sible aux mul­tiples res­sources, l’en­droit rê­vé pour cou­ler des jours heu­reux.

1

2

PAGE DE GAUCHE La ter­rasse de bois est ados­sée au han­gar où une jar­di­nière, en bois elle aus­si, ac­cueille des buis ‘Green Vel­vet’ et de la vigne vierge ‘Vet­chii’. À gauche, un mas­sif de pa­nic éri­gé ‘She­nan­doah’ borde la struc­ture en ipé. 1 La fon­taine est fixée dans le mur de briques du ga­rage. 2 L’ono­clée sen­sible ( Ono­clea sen­si­bi­lis), fou­gère in­di­gène rus­tique. // IN­FOS Amé­na­ge­ment et réa­li­sa­tion To­pia so­lu­tions jar­dins. Cous­sins d’ex­té­rieur Sun­brel­la Elaine Smith. Cuve de mé­tal gal­va­ni­sé, je­té Dco­via.

1 23

1 Les lattes de cèdre rouge qui com­posent les pan­neaux de clô­tures ont été re­taillées pour ga­gner en lé­gè­re­té. Par­tout dans la cour, des pro­jec­teurs DEL mettent en lu­mière, la nuit ve­nue, les vé­gé­taux et la chute d’eau. 2 Le pa­py­rus géant, une plante aqua­tique fil­trante à la sil­houette lé­gère et sculp­tu­rale. 3 Les heu­chères ‘Plum Pud­ding’ ap­portent tex­ture et cou­leurs toute la sai­son. PAGE DE DROITE Le bas­sin aqua­tique al­lie le mé­tal et l’ipé, une es­sence qui prend de jo­lies nuances grises en vieillis­sant. Les formes li­néaires ac­cen­tuent la fan­tai­sie apportée par les plan­ta­tions, no­tam­ment des pa­py­rus et des ja­cinthes d’eau. À l’avant-plan, à gauche, des hé­mé­ro­calles ‘Stel­la in Red’ et des li­gu­laires den­tées ‘Britt-Ma­rie Craw­ford’.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.