MOUSSE EN KIT

Fleurs Plantes Jardins - - Tendances - Par Ca­the­rine Ouel­let-Cum­mings

L’EN­TRE­PRISE BRYO­PHY­TA TECH­NO­LO­GIES PRO­DUIT DES TA­PIS DE MOUSSES VI­VANTES POUR LES JAR­DINS. SU­ZANNE CAM­PEAU, BIO­LO­GISTE, PRÉ­SI­DENTE ET FON­DA­TRICE DE BRYO­PHY­TA, NOUS A PAR­LÉ DE CE NOU­VEAU PRO­DUIT.

En quoi ça consiste ? Des ta­pis de tex­tile sont re­cou­verts de mousses in­di­gènes qui ont pous­sé en pé­pi­nière. N’ayant pas de ra­cines, elles sont sim­ple­ment at­ta­chées au tex­tile et li­vrées ain­si chez le par­ti­cu­lier qui doit en­suite fixer le ta­pis dans son jar­din à l’aide de pe­tites at­taches. Cette fa­çon de faire per­met de cou­vrir une plus grande sur­face, tout en ga­ran­tis­sant la ré­sis­tance des vé­gé­taux. De plus, comme les mousses se re­trouvent en quelque sorte dans leur ha­bi­tat na­tu­rel, elles pour­ront res­ter en place de nom­breuses an­nées.

D’où l’idée est-elle ve­nue ? Les mousses sont très in­té­res­santes à uti­li­ser dans le jar­din pour créer un coin de ver­dure ori­gi­nal, qui rap­pelle les jar­dins ja­po­nais. Elles s’adaptent bien aux dif­fé­rents ter­rains et ap­portent lu­mière et tex­ture aux es­paces ex­té­rieurs. Mais nous avons consta­té qu’il en exis­tait peu sur le mar­ché et qu’elles étaient dif­fi­ciles à ins­tal­ler. Nous avons donc mis au point un pro­cé­dé per­met­tant de le faire fa­ci­le­ment.

Est-ce simple de s’en pro­cu­rer ? Oui. Il est pos­sible d’en com­man­der via les pay­sa­gistes, les jar­di­ne­ries (en com­mande spé­ciale) ou notre site Web. Dans tous les cas, les ta­pis sont li­vrés prêts à l’usage dans des boîtes de car­ton et ac­com­pa­gnés d’un guide d’ins­tal­la­tion. Les mousses ont-elles be­soin d’un en­vi­ron­ne­ment spé­ci­fique ? Il existe plu­sieurs es­pèces qui cor­res­pondent à dif­fé­rents en­vi­ron­ne­ments. La Ra­co­mi­trium ca­nes­cens, par exemple, est une es­pèce po­ly­va­lente et très ré­sis­tante à la sé­che­resse, ce qui lui per­met de s’adap­ter aux condi­tions en­so­leillées ou mi-om­bra­gées. Les quatre autres es­pèces que nous of­frons sont da­van­tage adap­tées aux en­vi­ron­ne­ments om­bra­gés.

Est-ce coû­teux ? Les ta­pis se vendent entre 20 et 25 $ le pied car­ré. Ce­la peut sem­bler dis­pen­dieux, mais il est im­por­tant de no­ter que les ta­pis se dé­coupent fa­ci­le­ment pour épou­ser la forme à com­bler, entre des pas ja­po­nais par exemple, de sorte qu’une pe­tite quan­ti­té peut rem­plir de grands es­paces.

Est-ce dif­fi­cile d’en­tre­tien ? Pas du tout. Les mousses doivent être ni ton­dues ni taillées et ne né­ces­sitent au­cun en­grais. Il faut sim­ple­ment uti­li­ser un ter­reau propre, dé­pour­vu de mau­vaises herbes au mo­ment de l’ins­tal­la­tion, et s’as­su­rer que le contact entre le sol et le tex­tile est maxi­mi­sé. Par la suite, un désher­bage oc­ca­sion­nel et un ra­mas­sage des feuilles tom­bées à l’au­tomne suf­fi­ront à en­tre­te­nir les mousses.

Pour connaître 10 autres op­tions de re­change à la pe­louse, al­lez je­ter un oeil à notre ar­ticle,

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.