VOS QUES­TIONS

Fleurs Plantes Jardins - - Sommaire - Propos recueillis par Ca­the­rine Ouel­let-Cum­mings

Des spé­cia­listes du mi­lieu hor­ti­cole ré­pondent à vos in­ter­ro­ga­tions.

J’ai plan­té un gink­go il y a trois ans, dans le fond de ma cour. J’ai­me­rais sa­voir pour­quoi il ne jau­nit pas avant de perdre ses feuilles à l’au­tomne, d’au­tant qu’on le sur­nomme l’«arbre aux mille écus». Tous les spé­ci­mens que je vois dans la ville sont jaunes, alors que le mien reste obs­ti­né­ment vert.

RÉ­PONSE de Mar­tin Le­febvre, ges­tion­naire de pro­duc­tion,

Bo­ta­nix Gaé­tan Chas­sé: Le chan­ge­ment de cou­leur des arbres est en­clen­ché par le chan­ge­ment de clar­té à l’au­tomne: lors­qu’il y a plus de noir­ceur que de lu­mi­no­si­té dans la jour­née, les feuilles se dé­co­lorent, puis tombent. Si votre arbre n’est pas si­tué en plein so­leil, il est pos­sible qu’il ré­ponde plus ra­pi­de­ment aux va­ria­tions de lu­mière et perde ses feuilles avant qu’elles ne se dé­co­lorent. C’est un phé­no­mène qu’on voit sou­vent et qui change au fur et à me­sure que l’arbre gran­dit. En at­ten­dant, il y a peu de choses à faire pour cor­ri­ger la si­tua­tion, mis à part une bonne fer­ti­li­sa­tion et un ar­ro­sage adé­quat, même en au­tomne. Ça ai­de­ra à gar­der l’arbre en san­té.

J’ai ache­té, il y a six ans, une clé­ma­tite ‘Hen­ryi’ que je vou­drais dé­mé­na­ger. Je sais qu’il se­rait pré­fé­rable de ne pas la dé­pla­cer, mais elle se­rait bien mieux ailleurs, en rai­son de sa grande taille. J’ai­me­rais re­ce­voir des conseils pour réus­sir le trans­fert sans ris­quer de la perdre.

RÉ­PONSE de Ma­rie-Joëlle Si­rois, sec­tion des vi­vaces,

Centre du jar­din Dion: Il est vrai que les clé­ma­tites n’aiment pas être dé­pla­cées, mais si on n’a pas le choix, il est pré­fé­rable de le faire au prin­temps, en pre­nant soin de re­lo­ca­li­ser la plante dans un en­droit en­so­leillé ou se­miom­bra­gé. On la taille à en­vi­ron un mètre du sol et on dé­terre la plus grosse motte de ra­cines pos­sible, en évi­tant de trop la mal­me­ner. La nou­velle fosse de plan­ta­tion doit être as­sez grande pour être com­blée de bonne terre ad­di­tion­née d’un com­post riche. Reste à ajou­ter un en­grais à clé­ma­tites, une épaisse couche de paillis et à bien ar­ro­ser. Il est pos­sible que la plante fleu­risse moins dans la sai­son sui­vant la trans­plan­ta­tion, mais dès qu’elle au­ra bien pris sa place, tout de­vrait re­ve­nir à la nor­male.

J’ai un hi­bis­cus à la mai­son. Lorsque les fleurs fa­nées tombent mon chien les mange et il semble y prendre as­sez goût. Même chose pour les bou­tons flo­raux qui tombent à l’oc­ca­sion. Est-ce dan­ge­reux pour sa san­té?

RÉ­PONSE de M. Boi­vin, pro­prié­taire, Eme­ry Jar­di­ne­rie: Les fleurs d’hi­bis­cus sont co­mes­tibles, même pour les hu­mains. Elles se consomment sur­tout en si­rop ou en in­fu­sion. Ce­la dit, bien qu’elles ne soient pas dan­ge­reuses pour les ani­maux de com­pa­gnie, elles pour­raient leur oc­ca­sion­ner des dou­leurs à l’es­to­mac, sur­tout s’ils en avalent en grande quan­ti­té. Si vous vou­lez évi­ter que votre chien mange les fleurs fa­nées, vous pour­riez les en­le­ver avant qu’elles ne tombent. Pour ce faire, re­ti­rezles dé­li­ca­te­ment des branches lorsque la flo­rai­son est ter­mi­née. Notez que lorsque les fleurs se fanent, elles res­tent ac­cro­chées une jour­née ou deux avant de tom­ber.

J’ai des fram­boi­siers de­puis plu­sieurs an­nées qui pro­duisent bien, mais dont les tiges ne se tiennent pas droites. Je passe des cordes pour les sé­pa­rer un peu, mais ça de­vient un vrai fouillis. Que puis-je faire de plus ou de mieux?

RÉ­PONSE de Sé­bas­tien Lo­cas, co­pro­prié­taire Pé­pi­nière

Lo­cas: La so­lu­tion la plus simple consiste à construire une mi­ni­clô­ture au­tour du plant. Pour ce faire, plan­tez deux pi­quets à égale dis­tance des branches et en­tou­rez le tout d’une corde qui ser­vi­ra à re­te­nir les branches et à les re­mon­ter vers le haut. Cette fa­çon de faire est as­sez ef­fi­cace et vous évi­te­ra de vous pi­quer en ma­ni­pu­lant les branches épi­neuses des fram­boi­siers.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.