UNE PRO­GRAM­MA­TION AU FÉ­MI­NIN

Fugues - - Culturel - VAILLNCOURT JU­LIE

Il y a un temps où les fes­ti­vi­tés en­tou­rant la Fier­té of­fraient peu de di­ver­si­té à la gent fé­mi­nine. Force est de consta­ter que ce temps est ré­vo­lu. Au plus grand bon­heur de ces dames, Fier­té Mon­tréal Ca­na­da pro­pose dé­sor­mais une pro­gram­ma­tion di­ver­si­fiée.. L Marche

Di­manche 13 août, vous êtes conviées à ve­nir mar­cher en grand nombre pour la L Marche. Or­ga­ni­sée par le Ré­seau des les­biennes du Qué­bec (RLQ), pour la vi­si­bi­li­té po­li­tique et so­ciale des femmes de la di­ver­si­té sexuelle, cette marche est l’oc­ca­sion d'in­ves­tir l'es­pace pu­blic et d'af­fi­cher ses cou­leurs. Cette marche, à ne pas confondre avec le dé­fi­lé de la Fier­té, s’adresse à toutes les femmes de la di­ver­si­té sexuelle (les­biennes, queers, bi­sexuelles, pan­sexuelles, trans, al­liées, etc.) afin de ren­for­cer leur vi­si­bi­li­té à l'in­té­rieur même de la com­mu­nau­té LGBT. Si le dé­part de la place Émi­lie Ga­me­lin est pré­vu à 15h30, à no­ter qu’un ate­lier de créa­tion d’af­fiches pour la marche se­ra te­nu dès 14h30. La marche pren­dra fin au parc des Fau­bourgs vers 16h30.

Queer.Fe­mi­nist.Fun et LSTW

Mer­cre­di 16 août, la place Émi­lie Ga­me­lin se­ra l’hôte d’un spec­tacle d’hu­mour au fé­mi­nin, ani­mé par l’hu­mo­riste to­ron­toise de re­nom, El­vi­ra Kurt. Se par­ta­ge­ront la scène, les hu­mo­ristes: Jess Sa­lo­mon, Do­ro­thy Rhau, le duo les Grandes Crues (Ève Cô­té/Ma­rie-Lyne Jon­cas) et DeAnne Smith. Au cours de cette soi­rée bi­lingue, les hu­mo­ristes vous fe­ront rire au­tour des thèmes fé­mi­nistes et queer. Avant ou après le spec­tacle, pré­sen­tez-vous au tra­di­tion­nel 6@9 de LSTW. Cette soi­rée dé­diée aux femmes, pren­dra d’as­saut le Unity et sa ter­rasse, pour vous faire vivre une soi­rée mou­ve­men­tée et acha­lan­dée. On vous sug­gère d’ar­ri­ver tôt!

Femmes aux pla­tines, lec­tures fé­mi­nistes et ex­po­si­tion

Mar­di 15 août, à 18h, DJ Bea­trix, pro­po­se­ra sa Nos­tal­gie Heu­reuse au parc des Fau­bourgs, avec ses rythmes house/tech. Puis, ven­dre­di 18 août, ce se­ra la DJ mon­tréa­laise TIZI qui vien­dra pré­sen­ter sa house groo­vy et fun­ky et par­fois hip-hop. Jeu­di 17 août, la li­braire L’Eu­gué­lionne ouvre ses portes à tous et toutes pour une soi­rée de lec­ture de textes in­ti­tu­lée À Qui le Vil­lage? abor­dant «les en­jeux re­liés à l’orien­ta­tion sexuelle, aux iden­ti­tés ra­ciales et de genre, à la com­mer­cia­li­sa­tion du Vil­lage et à ce qu’on ap­pelle au­jourd’hui le ca­pi­ta­lisme rose.» Le week-end du 12 et 13 août, le MAI vous in­vite à l’ex­po­si­tion L’Amour is Love. Spé­cia­le­ment conçue pour Fier­té 2017, elle est pré­sen­tée par The Woman Po­wer, afin de per­mettre aux per­sonnes ra­ci­sées de la com­mu­nau­té LGBTTIQ2S de par­ta­ger leurs his­toires.

Le Par­ty HER

Cen­dre­di 18 août, Le Cinq se­ra l’hôte d’un grand évé­ne­ment les­bien: le Par­ty HER. Aux pla­tines, on pro­met­prom de vous faire dan­ser jus­qu’aux pe­tites heures du m ma­tin, no­tam­ment avec San­dy Du­per­val, am­bas­sa­dri­ce­sa­dri de Fier­té et DJ bien connue de la scène house mon­tréa­laise.mont Elle ré­chauf­fe­ra la foule pour l’ar­ri­vée de DJ Ta­rynT Man­ning, éga­le­ment ac­trice de la po­pu­laire sé­rie Orange Is The New Black. Si tous les DJ pré­sents au­ront co comme prin­ci­pale mis­sion de gar­der vos hanches ac­tives sur des rythmes house, tech-house, élec­tro, hip-hop, etc., les 3 aires amé­na­gées pour l’oc­ca­sion vous pro­po­se­ront cha­cune des at­mo­sphères dis­tinctes afin que toutes trou­viez chaus­sure à votre pied. D’ailleurs, la troupe de danse bur­lesque The Royals, vous of­fri­ra une pres­ta­tion toute spéciale pour l’oc­ca­sion. Les dé­cors et ef­fets vi­suels se­ront si­gnés par les ar­tistes lo­caux Ash Banks et Mim­mo Sca­li. HER, an­non­cé comme LE par­ty les­bien de l’été, doit son nom et son or­ga­ni­sa­tion à la plus im­por­tante ap­pli­ca­tion de ren­contres et de réseautage les­bien au monde, HER, qui compte dé­sor­mais plus de deux mil­lions d’uti­li­sa­trices au­tour du globe. «L’ap­pli­ca­tion a été créée par Ro­byn Ex­ton, Fon­da­trice et CEO, au Royaume-Uni il y a en­vi­ron 2 ans. Par la suite, Ro­byn a dé­mé­na­gé à San Frans­ci­co, où sont dé­sor­mais si­tués nos bu­reaux chefs», ex­plique Ca­ro­li­na Mon­trose, Ci­ty Lead de HER, qui agit à titre de pro­duc­trice d’évé­ne­ments et am­bas­sa­drice de l’ap­pli­ca­tion au Qué­bec. Si la scène mon­tréa­laise fut in­ves­tie l’an der­nier, c’est dé­sor­mais 33 villes qui ac­cueillent les évé­ne­ments HER, alors que 55 pays se par­tagent les deux mil­lions d’uti­li­sa­trices. «C’est au­tant une ap­pli­ca­tion pour des ren­contres amou­reuses qu’ami­cales, car l’ap­pli­ca­tion a un mur en temps réel, comme Fa­ce­book, alors les gens peuvent échan­ger sur leurs goûts et in­té­rêts, puis par­ta­ger les évé­ne­ments de la scène lo­cale.» L’ap­pli­ca­tion est of­ferte gra­tui­te­ment et le compte Pre­mium, per­met de voir les pro­fils des uti­li­sa­trices à tra­vers le monde, choi­sir les filles se­lon des cri­tères pré­cis (âge, orien­ta­tion sexuelle, etc.) «On uti­lise le terme ap­pli­ca­tion les­bienne, mais c’est in­clu­sif, car nous avons 23 orien­ta­tions sexuelles et iden­ti­fi­ca­tions ho­mo­sexuelles in­clues dans l’ap­pli­ca­tion. Toutes les femmes de la di­ver­si­té sexuelle sont les bien­ve­nues.» Si l’ap­pli­ca­tion ré­pond à un be­soin de la part de la com­mu­nau­té les­bienne, il est d’au­tant plus in­té­res­sant que la sec­tion évé­ne­ment de HER vienne trans­po­ser ce dé­sir de se ren­con­trer entre femmes, dans la vie réelle. «On ne vou­lait pas juste créer une pla­te­forme en ligne, mais vrai­ment don­ner un es­pace (phy­sique) aux femmes de notre com­mu­nau­té, afin qu’elles puissent se ren­con­trer. Si une femme ar­rive seule à l’évé­ne­ment, elle ne se­ra ja­mais seule, car j’ai ma «HER Team» avec moi et nous al­lons dis­cu­ter avec elle et peut-être même la mat­cher!», conclut Ca­ro­li­na Mon­trose.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.