UNE EX­PLO­SION DE VE­DETTES SUR SCÈNE

Fugues - - Culturel - AN­DRÉ C. PASIOUR

Une en­fi­lade d’étoiles de la chan­son, c’est ce qu’on nous pro­met pour la soi­rée Su­per­no­vas, mer­cre­di 16 août dès 20h. Le parc des Fau­bourgs ac­cueille­ra alors une col­lec­tion de grands ta­lents de re­nom­mée in­ter­na­tio­nale. Bru­no Pel­le­tier, Jo­nas, Da­vid Usher, Kim Ri­chard­son, Lu­lu Hugues, An­die Du­quette, Ro­sa, Dawn Ty­ler Wat­son, Franck Ju­lien et FRIGID se suc­cè­de­ront dans une dé­fla­gra­tion mu­si­cale en­le­vante où s’ex­pri­me­ra l’es­prit rock avec des clins d’oeil à Led Zep­pe­lin ou en­core à Pink Floyd.

Su­per­no­va: l’ex­plo­sion d’une étoile d’une lu­mi­no­si­té fan­tas­tique s’ex­pri­me­ra, dans le contexte de cette soi­rée à sa­veur rock/blues/soul, par une dé­to­na­tion de ta­lents vo­caux et mu­si­caux. L’in­com­pa­rable An­gel Fo­rest et ses mu­si­ciens as­su­re­ront la pre­mière par­tie de ce spec­tacle. Plai­sir as­su­ré!

«Cette an­née, ça vi­bre­ra en­core plus fort que les an­nées pré­cé­dentes. Ce se­ra plus gros, il y au­ra deux bat­teurs, le son se­ra am­pli­fié et plus raf­fi­né. On n’ar­rête pas pen­dant 2h30, ce se­ra un feu rou­lant d’ar­tistes de ré­pu­ta­tion in­ter­na­tio­nale, qui se­ront là pour se don­ner à fond. Je suis très, très ex­ci­tée, mais aus­si un peu ner­veuse à l’idée de ras­sem­bler au­tant de ve­dettes sur scène de­vant des mil­liers de spec­ta­teurs dans ce grand parc qu’on uti­lise pour la toute pre­mière fois…», ex­plique la di­rec­trice ar­tis­tique de Su­per­no­vas, la sym­pa et éner­gique Mar­leen Mé­nard, dont la ré­pu­ta­tion n’est plus à faire. C’est le bat­teur De­nis Cour­chesne qui as­sure la di­rec­tion mu­si­cale du spec­tacle.

«Ce n’est pas la pre­mière fois que j’ap­proche Bru­no Pel­le­tier, ce­la fait des an­nées que j’es­saie de l’avoir pour un spec­tacle, de­puis le 1, bou­le­vard des Rêves du temps de Di­vers/Ci­té. Cette fois-ci a été la bonne, il a ac­cep­té. Ce­la été pa­reil avec Da­vid Usher [qui fait par­tie du groupe Moist], là en­core, on l’avait con­tac­té de­puis des an­nées éga­le­ment et il a dit oui cette fois. Il vien­dra faire un tour de chant de quatre chan­sons. Il est en­ga­gé au­près de la com­mu­nau­té gaie de To­ron­to et a dé­jà par­ti­ci­pé à la Fier­té là-bas. Ce n’est donc pas la pre­mière fois qu’il s’im­plique dans un évé­ne­ment de la Fier­té. Lu­lu Hugues re­prend ses spec­tacles après son can­cer et j’en suis ex­trê­me­ment heu­reuse. Quant à Dawn Ty­ler, elle vient de faire le Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de jazz… Ro­sa, qui a été ré­vé­lée par l’émis­sion La Voix, a aus­si bien vou­lu par­ti­ci­per à ce spec­tacle à l’orien­ta­tion plu­tôt rock. Yann Per­reau a été "no­mi­né" aux Ju­nos et il a dé­jà fait le 1, bou­le­vard des Rêves par le pas­sé. Pour l’ins­tant, ce qui se des­sine, c’est que c’est Jo­nas qui ter­mi­ne­ra le spec­tacle avec son éner­gie dé­bor­dante et son dy­na­misme. C’est une vraie bête de scène qui gal­va­ni­se­ra la foule, en plus d’être sexy…», ex­plique Mar­leen Mé­nard qui a me­né le ba­teau du 1, bou­le­vard des Rêves du­rant 13 ans et qui en est à son 4e spec­tacle avec Fier­té Mon­tréal.

Comme on le voit, ce ne se­ra pas le temps de res­ter as­sis les bras croisés ou du moins, pas pour long­temps. «J’ai fait tout un choix de chan­sons avec les ar­tistes et ce se­ra du rock: pas du gros rock hea­vy mé­tal, on s’en­tend, mais ce se­ra d’orien­ta­tion rock. Les gens vont ap­pré­cier», est convain­cue Mme Mé­nard. «Ce se­ra dif­fé­rent. Pour moi, le plus im­por­tant est que les gens puissent s’amu­ser avec les bras en l’air en chan­tant, si j’ob­tiens ça, ce se­ra réus­si!»

C’est la chan­teuse de blues An­gel For­rest, au timbre de voix ro­cailleux, qui ré­chauf­fe­ra la foule du­rant une de­mi-heure, dès 20h, avec quatre mu­si­ciens. Ha­bi­tuée des mul­tiples fes­ti­vals de jazz à tra­vers le Ca­na­da où en Eu­rope, An­gel For­rest met­tra donc la table pour ce qui pro­met d’être une vraie ex­plo­sion d’étoiles les unes plus lu­mi­neuses que les autres.

«Dans ma tête, tout est dé­jà prêt! Bien sûr, j’ai quelques pa­pillons dans l’es­to­mac car c’est un gros, gros chal­lenge que de mon­ter un tel spec­tacle dans ce grand parc, mais tous les ar­tistes sont en­thou­siastes. Au fi­nal, je suis sûre que les gens se­ront conquis…», conclut Mar­leen Mé­nard qui oeuvre au sein de l’équipe du Ca­ba­ret Ma­do de­puis 14 ans main­te­nant…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.