CHI CHI MIZRAHI LÉ­GENDE DU VOGUING

ÉGA­LI­TÉ ET LÉ­GA­LI­TÉ – CONFÉ­RENCE IN­TER­NA­TIO­NALE, LE 18 AOÛT

Fugues - - Sommaire - SA­MUEL LAROCHELLE

Fi­gures de proue du voguing amé­ri­cain et ac­ti­vistes res­pec­tés quand il est ques­tion des condi­tions de vie des membres de la com­mu­nau­té lgbt, des per­sonnes vi­vant avec le VIH, des sans-abris et des com­mu­nau­tés de cou­leur, Twig­gy Puc­ci Gar­çon et Chi Chi Mizrahi se­ront à Mon­tréal du­rant la Fier­té pour of­frir des ate­liers de voguing, être juges au Vogue Ball et par­ti­ci­per à la confé­rence sur les droits de l’homme.

De­puis des an­nées, d’in­nom­brables membres de la jeune gé­né­ra­tion lgbtq uti­lisent le voguing pour s’au­to­dé­ter­mi­ner, dé­fendre leurs prin­cipes et dé­ve­lop­per un sens de la com­mu­nau­té, comme en té­moigne le do­cu­men­taire KIKI, qui se­ra pro­je­té au Centre Phil le 12 août en pré­sence des deux « per­son­nages » prin­ci­paux. « L’idée du film vient de Twig­gy et moi, ex­plique Chi Chi Mizrahi en en­tre­vue. On vou­lait mettre en lu­mière notre art, les nom­breux dé­fis des com­mu­nau­tés noire et la­ti­no, et dé­mon­trer à quel point le voguing est plus qu’une forme de danse. C’est un moyen de se battre contre l’op­pres­sion, quand le reste de la so­cié­té ne nous sou­tient pas. C’est une fa­çon de créer un sys­tème, où l’on peut tou­jours se re­trou­ver, peu im­porte d’où on vient et qui on aime, pour se sen­tir plus forts. »

Après sa pro­jec­tion en pre­mière mon­diale au fes­ti­val de Sun­dance, le do­cu­men­taire a été pré­sen­té dans plu­sieurs pays comme la Suède, la Tur­quie et le Pa­kis­tan, en plus de rem­por­ter le Ted­dy Award du meilleur do­cu­men­taire au Fes­ti­val du Film de Berlin. «Je suis com­plè­te­ment souf­flé par l’ac­cueil du film, mais en même temps, nos thé­ma­tiques touchent tout le monde, même si elles sont abor­dées avec une pers­pec­tive LGBTQ» Dans le do­cu­men­taire, Chi Chi ex­prime d’ailleurs ses am­bi­tions ras­sem­bleuses et son rêve d’ame­ner le voguing par­tout sur la pla­nète. Y com­pris à Mon­tréal, où la dis­ci­pline n’a pas la même por­tée que dans cer­taines mé­tro­poles amé­ri­caines, où les adeptes se comptent par di­zaines de mil­liers mil­liers. « Il existe une com­mu­nau­té du voguing au Ca­na­da, prin­ci­pa­le­ment à To­ron­to. Mais se­lon ce que je connais, à Mon­tréal, il s’agit sur­tout de cer­tains in­di­vi­dus et non d’une struc­ture. »

Il est donc na­tu­rel que les ate­liers de voguing qu’il don­ne­ra le 12 août au Stu­dio DissTor­sion de Mon­tréal soient ou­verts tant aux dé­bu­tants qu’aux ha­bi­tués dé­si­rant se per­fec­tion­ner. « C’est une classe d’in­tro­duc­tion pour que les gens ap­prennent les tech­niques de base cor­rec­te­ment.

Plu­sieurs per­sonnes vi­sionnent des vi­déos de voguing sur You Tube et tentent de les imi­ter, mais comme c’est le cas pour la danse clas­sique, il y a des tech­niques à maî­tri­ser et une his­toire à com­prendre.» Et bien sûr, une at­ti­tude à in­té­grer. «Je tiens à par­ler aux par­ti­ci­pants de confiance et d’es­time de soi. Le voguing, c’est ma mai­son et ma sé­cu­ri­té, là où j’ai ap­pris à être qui je suis. C’est un es­pace où les gens peuvent être en­tiè­re­ment eux-mêmes, sans at­tente, pour s’amu­ser. C’est dif­fi­cile à mettre en mots. Il faut être là pour com­prendre. On danse comme s’il n’y avait pas de len­de­main…»

Si vous êtes cu­rieux de voir de quoi il en re­tourne, vous pour­riez par­ti­ci­per ou as­sis­ter au In Deep Kiki Vogue Ball qui se dé­rou­le­ra au Bain Ma­thieu, le 13 août pro­chain. Chi Chi Mizrahi et son par­te­naire Twig­gy Puc­ci Gar­çon y agi­ront en tant que juges. «C’est une com­pé­ti­tion avec plu­sieurs par­ti­ci­pants du reste du Ca­na­da et des États-Unis, mais les gens sont les bien­ve­nus. Ils peuvent s’as­soir, nous re­gar­der faire, nous en­cou­ra­ger et voir comment ils pour­raient par­ti­ci­per à leur tour. »

VOGUE FEM 101 WITH CHI CHI MIZRAHI, le sa­me­di 12 août, à 14h, au Diss Tor­sion Stu­dio, 372, rue Sainte-Ca­the­rine Ouest, salle 124. Coût : 25$, en pré­vente; 30$ à la porte.

PRO­JEC­TION DU FILM KIKI , DIS­CUS­SION ET Q&A SUR LA CULTURE DES BALS, le sa­me­di 12 août, à 19h, au Centre Phi. Coût : film et confé­rence : 13 $.

IN DEEP KIKI VOGUE BALL, le di­manche 13 août, de 16h à 20h, au Bain Ma­thieu, 2915, rue On­ta­rio Est, Mon­tréal. Coût : 20$ (ré­gu­lier) / 15$ (moins de 24 ans).

THE RUNWAY THEORY WORKSHOP WITH TWIG­GY PUC­CI GAR­ÇON, le lun­di 14 août à 19h, au Diss Tor­sion Stu­dio, 372, rue Sainte-Ca­the­rine Ouest, salle 124. Coût : 25$, en pré­vente; 30$ à la porte

LE PA­NEL (EN AN­GLAIS) LE BALLROOM A SON MOT À DIRE, dans le cadre de la Confé­rence Na­tio­nale sur les droits des per­sonnes LGBTTAQA2S, le mar­di 15 août, à 10h30, au le Centre de con­grès La Pla­za.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.