LE 1erCARNAVAL DES COU­LEURS

Fugues - - Sommaire - AN­DRÉ C. PAS­SIOUR

Comme on vous en par­lait au mois d’août, il y au­ra un tout nou­vel évé­ne­ment au coeur du Village lors du week-end de l’Ac­tion de grâce: le Car­na­val des cou­leurs. Une toute nou­velle ma­ni­fes­ta­tion cultu­relle in­clu­sive et ou­verte à la di­ver­si­té eth­no­cul­tu­relle qui se tien­dra du 5 au 8 oc­tobre sur la rue Sain­teCa­the­rine Est. En col­la­bo­ra­tion avec la So­cié­té de dé­ve­lop­pe­ment com­mer­cial (SDC) du Village, ce fes­ti­val s’éche­lon­ne­ra donc sur une pé­riode de quatre jours. Pres­ta­tions d’ar­tistes afri­cains, bré­si­liens, de la chan­son, de la mu­sique, de la pein­ture, etc. Des di­zaines et des di­zaines d’ar­tistes se pro­dui­ront sur quatre scènes amé­na­gées sur la rue pié­tonne, puisque Aires Libres a été ain­si pro­lon­gée pour in­clure le lun­di de l’Ac­tion de grâce (le 8 oc­tobre).

On pour­ra voir et en­tendre lors de ce Car­na­val des cou­leurs des ar­tistes tels que Eli­za­beth Blouin-Bra­th­waite, mar­raine du Car­na­val, Sté­phane Mo­raille, le Fes­ti­val d’été bré­si­lien de Mon­tréal, le Cirque Carpe-Diem, Ki­za­ba (danses afri­caines), un or­chestre de mu­si­ciens mexi­cains, Jo­hanne Blouin, Mar­co Ca­glia­ri ain­si que Pa­tri­cia Kli­mov (pein­ture en di­rect) par­mi tant d’autres. Plus de 300 ar­tistes et per­for­meurs par­ti­ci­pe­ront à la pre­mière édi­tion de ce Car­na­val. Le tout sous la di­rec­tion ar­tis­tique de Ya­nick Daigle qui est, éga­le­ment, le di­rec­teur ar­tis­tique du Black & Blue 2018. Oui, il y a un cer­tain rap­port de pa­ren­té ici avec le Black & Blue puisque les deux ac­ti­vi­tés sont me­nées de front par la Fon­da­tion BBCM : l’un est un évé­ne­ment de par­tys gais qui se dé­roule dans des clubs, tan­dis que l’autre est une ac­ti­vi­té gra­tuite, grand pu­blic et sur la rue.

«Le Black & Blue et le Car­na­val des cou­leurs sont deux évé­ne­ments com­plé­men­taires puis­qu’ils sont or­ga­ni­sés par la Fon­da­tion BBCM. Le Car­na­val est un concept plus large que le Black & Blue, plus mul­tieth­nique, qui re­pré­sente la mixi­té des cul­tures et qui est ou­vert sur le monde. Il s’agit ici d’ani­mer la rue de ma­nière rai­son­nable du­rant la der­nière fin de se­maine de la pié­ton­ni­sa­tion. Rai­son­nable parce que c’est notre pre­mière édi­tion et qu’on ex­pé­ri­mente ain­si un évé­ne­ment sur la rue avec tout ce que ce­la com­porte comme dé­fi», ex­plique Ro­bert Vé­zi­na, le pré­sident de la Fon­da­tion BBCM.

«C’était im­por­tant pour nous que ce soit un évé­ne­ment mul­tieth­nique, de pou­voir mé­lan­ger les cul­tures d’ici et d’ailleurs et que ce soit ac­ces­sible aux fa­milles. On es­saie de faire en sorte à ce que cha­cun y trouve quelque chose qui soit à son goût», de dire pour sa part Ya­nick Daigle.

«Oui, il y a les ar­tistes, mais il y a une ap­proche com­mu­nau­taire, éga­le­ment, dans le sens où on a fait ap­pel à des groupes com­mu­nau­taires mul­ti­cul­tu­rels qui par­ti­ci­pe­ront au Car­na­val et qui se­ront là par des kiosques d’in­for­ma­tion, etc.», dit Ro­bert Vé­zi­na.

Une scène de DJ et VJ se­ra amé­na­gée non loin d’Am­herst, une autre de DJ se­ra éri­gée au parc de l’Es­poir, alors que l’on pour­ra en­tendre de la musque grâce à une es­trade bâ­tie entre Ples­sis et Alexandre-de-Sève et l’on pour­ra voir des per­for­mances sur une 4e pla­te­forme ins­tal­lée près de l’édi­fice de TVA. «Les DJ et VJ joue­ront de la mu­sique mul­tieth­nique très di­ver­si­fiée, dans le style ins­pi­ré des Bud­dha-Bars, par exemple. Mais comme nous sommes dans le Village et que nous vou­lons faire un clin d’oeil à la com­mu­nau­té LGBT, on au­ra aus­si l’oc­ca­sion d’en­tendre des DJ comme Ian Key et Dan Say­cool que les gens connaissent bien. Pour la per­for­mance, on pour­ra voir des dan­seurs d’écoles bré­si­liennes ou afri­caines, ce se­ra haut en cou­leurs et en rythmes», pour­suit Ya­nick Daigle. «Si on n’aime pas quelque chose, on pour­ra al­ler à l’autre scène où l’on y trou­ve­ra sû­re­ment quelque chose qui nous plaît parce que ce ne se­ra pas mo­no­tone du tout», pour­suit-il.

Le clou de ce week-end se­ra la pro­ces­sion de soir, le sa­me­di 6 oc­tobre, de 18h à 2 20h, «une pro­ces­sion qui va se dé­pla­cer de bloc en bloc sur la rue, qui va s’ar­rê­ter p pour per­for­mer de­vant le pu­blic. Bien sûr, il n’y au­ra pas de mu­sique à ce mo­ment­là sur les scènes», in­dique Ro­bert Vé­zi­na. À la bru­nante, on se lais­se­ra émer­veiller p par des joueurs de cor­ne­muses et de tam­bours et des dan­seuses écos­saises, mais aus­si par le Fes­ti­val d’été bré­si­lien de Mon­tréal et sa cen­taine de per­for­meurs an­tillais et bré­si­liens qui nous plon­ge­ra dans le Car­na­val de Rio avec sa sam­ba ex­ci­tante et éner­gique. «Ce se­ra vrai­ment à voir parce qu’il y au­ra beau­coup de per­for­meurs et ce se­ra très, très co­lo­ré et dy­na­mique», ren­ché­rit le di­rec­teur ar­tis­tique Ya­nick Daigle.

Évi­dem­ment, comme tout autre fes­ti­val du genre, on dé­am­bu­le­ra au mi­lieu des kiosques de plu­sieurs or­ga­ni­sa­tions par­te­naires de l’évé­ne­ment (dont TV5, DeGa­ma, co­op de so­li­da­ri­té, etc.).

HO­RAIRE : ven­dre­di 5 oc­tobre, 17h à 23h; sa­me­di 6 oc­tobre et di­manche 7 oc­tobre, de 13h à 23h; lun­di 8 oc­tobre, de 13h à 17h. Car­na­val­des­cou­leurs.org ou Fa­ce­book.com/Car­na­val­Des­Cou­leurs/ CIRQUE CARPE DIEM

DJ IAN KEY

ELI­ZA­BETH BLOUIN-BRA­TH­WAITE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.