BEAU­TÉ CODE-16

Règles à suivre pour en fi­nir avec les che­veux de paille!

Full Fille - - Full Tendance - par Ma­rie-Eve

Tu as adop­té la ten­dance de l’om­bré dans tes che­veux et tes pointes se cassent? Ou tu as sim­ple­ment un cuir che­ve­lu ul­tra­sec? Si tu vis l’une de ces deux si­tua­tions, nous avons pour toi quelques conseils beau­té pour ap­por­ter un peu de dou­ceur à ta che­ve­lure.

1 Di­mi­nuer sa fré­quence de la­vage:

Ne ja­mais la­ver ses che­veux tous les jours. En plus de les as­sé­cher avec les pro­duits chi­miques pré­sents dans les sham­poings et les re­vi­ta­li­sants, tu pro­duis da­van­tage de sé­bum en les frot­tant sou­vent. Et n’ou­blie pas que ta che­ve­lure a be­soin de cette huile na­tu­relle pour se nour­rir.

2 Adieu sèche-che­veux:

L’air chaud que dé­gage le sé­choir as­sèche gra­ve­ment le cuir che­ve­lu et brûle la cu­ti­cule du che­veu. Mais si, pour toi, cet ar­ticle est in­dis­pen­sable dans ta rou­tine, mieux vaut choi­sir l’op­tion air froid et ne pas l’ap­pro­cher trop près de ta tête.

3 Le fer plat, une re­la­tion à temps pa rtiel:

S’il per­met de don­ner une belle ap­pa­rence aux che­veux et de ré­duire les fri­so­tis, le fer plat dé­gage ce­pen­dant, tout comme le sé­choir, une cha­leur no­cive. Mieux vaut donc l’uti­li­ser avec mo­dé­ra­tion et en choi­sir un dont les plaques sont faites de cé­ra­mique, de tour­ma­line ou de na­no-ti­tane.

4 Uti­li­ser un pro­duit pro­tec­teur:

Si tu as fré­quem­ment re­cours au sé­choir ou au fer plat, avant d’en faire usage, va­po­rise chaque fois un pro­duit pro­tec­teur sur tes che­veux pour ré­duire les ef­fets in­dé­si­rables de la cha­leur. Tu pro­té­ge­ras ain­si un peu plus ton cuir che­ve­lu.

5 Des in­gré­dients à évi­ter...

Sur ta bou­teille de sham­poing, vé­ri­fie si les pro­duits sui­vants, qui pour­raient s’avé­rer no­cifs pour ta jo­lie cri­nière, sont pré­sents: chlo­rure de so­dium, pa­ra­bènes (p-hy­droxy­ben­zoate de mé­thyle, hy­droxy­ben­zoate d’éthyle, p-hy­droxy­ben­zoate de pro­pyle, etc.), di­mé­thi­cone, sul­fates et pro­py­lè­ne­gly­col. Ce sont des noms bien scien­ti­fiques pour dire tout sim­ple­ment: at­ten­tion, poi­sons à che­veux à l’ho­ri­zon.

6 ... et d’autres à pri­vi­lé­gier:

Cer­tains pro­duits per­mettent aux che­veux de se re­faire une san­té, tels que les huiles de noix de co­co, d’avocat ou d’ar­gan, la gly­cé­rine vé­gé­tale, le beurre de ka­ri­té, l’aloès, les pro­téines de blé et les huiles es­sen­tielles (et non des par­fums chi­miques).

7 Tein­ture de phar­ma­cie ou de sa­lon?

Si elles sont plus coû­teuses, c’est parce que les tein­tures de sa­lon consti­tuent en gé­né­ral un meilleur choix pour as­su­rer la san­té des che­veux. Cer­taines co­lo­ra­tions per­ma­nentes of­fertes en vente libre contiennent des in­gré­dients chi­miques très puis­sants. Tou­te­fois, de­puis les der­nières an­nées, les tein­tures de phar­ma­cie se sont gran­de­ment amé­lio­rées. Elles ren­ferment sou­vent les mêmes in­gré­dients que les tein­tures de sa­lon, ou presque.

8 La co­lo­ra­tion rai­son­nable:

Tu avais be­soin d’un chan­ge­ment de look et as dé­ci­dé de teindre tes che­veux? Cool! Mais ce conseil pour­rait gran­de­ment t’ai­der: ne teins pas tes che­veux chaque mois. Idéa­le­ment, il fau­drait at­tendre trois mois et ne teindre à nou­veau que la re­pousse.

9 Le mot d’ordre: cou­per!

Les pointes doivent être cou­pées tous les trois à six mois afin que les che­veux ne cassent pas par eux-mêmes. Et pas be­soin d’en en­le­ver beau­coup, un pe­tit cen­ti­mètre chaque fois est par­fait.

10 L’eau chaude, c’est non!

Bien sûr, l’hi­ver, la douche tiède ou froide n’est pas en­vi­sa­geable, même si c’est la tem­pé­ra­ture idéale pour ne pas as­sé­cher les che­veux.

11 Sham­poings de sa­lon ou sham­poings de phar­ma­cie?

Bien que les sham­poings ven­dus en sa­lon de coif­fure contiennent de meilleurs in­gré­dients pour notre che­ve­lure, cer­tains of­ferts en vente libre sont créés par les mêmes com­pa­gnies, dont L’Oréal, par exemple. Il faut donc vé­ri­fier les in­gré­dients et es­sayer de trou­ver le meilleur rap­port qua­li­té-prix.

12 Ouch! La dé­co­lo­ra­tion mai­son!

La mode der­niè­re­ment était à l’om­bré, c’est-à-dire des che­veux plus pâles vers les ra­cines. Cer­taines com­pa­gnies pro­posent des dé­co­lo­ra­tions que l’on peut faire soi-même et acheter en phar­ma­cie, mais dans la plu­part des cas, celles-ci sont des­truc­trices pour le cuir che­ve­lu. Pour­quoi? Parce que le temps de pause n’est pas tou­jours res­pec­té, ou que les in­gré­dients sont moins doux qu’en sa­lon. Il est pré­fé­rable de se fier à un coif­feur pour ac­com­plir une tâche aus­si ar­due.

13 De l’eau froide, svp!

Il est conseillé de ter­mi­ner son la­vage de che­veux par un coup d’eau froide pour bien re­fer­mer les écailles et ain­si pro­té­ger la che­ve­lure et lui don­ner plus de brillance.

14 La brosse qui change tout!

Les brosses en plas­tique, c’est à rayer de la liste. En plus d’ir­ri­ter les ra­cines (ce qui gé­nère plus de sé­bum et de pel­li­cules), elles en­dom­magent les che­veux en les cas­sant. Les brosses en poils na­tu­rels sont moins abor­dables, mais amé­liorent la qua­li­té de la che­ve­lure.

15 À la plage!

Le so­leil, le sel de mer et le chlore ne sont pas re­com­man­dés pour les che­veux, mieux vaut por­ter un cha­peau et les rin­cer après chaque plon­gée dans l’eau. Fi­na­le­ment, ap­plique de la crème ou de l’huile so­laire pour bien les pro­té­ger.

16 Des trai­te­ments es­sen­tiels:

On peut trou­ver des trai­te­ments ca­pil­laires en sa­lon ou à la phar­ma­cie, et d’autres peuvent être pré­pa­rés à la mai­son. Cer­tains au beurre de ka­ri­té sont ef­fi­caces, tan­dis que les huiles de sé­same, de co­co, de lin et d’amande sont re­con­nues pour les bien­faits qu’elles pro­curent aux che­veux. À vos trai­te­ments!

Les pro­duits Mis­tik ne contiennent au­cun pro­duit chi­mique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.