Un re­tour aux sources

Full Fille - - Full star -

Bien qu’elle ait par­ti­ci­pé à la créa­tion de ses al­bums pré­cé­dents, ce sixième et nou­vel opus, in­cluant le suc­cès Ma­li­bu, est ce­lui qui se rap­proche le plus de la chan­teuse, puis­qu’elle a au­tant écrit les pa­roles que les mé­lo­dies, et ce, dans sa voi­ture en se ren­dant aux en­re­gis­tre­ments de The Voice. Même si Mi­ley y aborde la po­li­tique (avec une chan­son adres­sée à Hilla­ry Clin­ton, qu’elle a sou­te­nue pen­dant la cam­pagne amé­ri­caine), elle traite da­van­tage de ses his­toires per­son­nelles. Elle a d’ailleurs choi­si de s’en­tou­rer de pro­duc­teurs qui res­pec­taient son nou­veau style et ses pa­roles plus pro­fondes: «Je n’en pou­vais plus des chan­sons qui parlent de Lam­bor­ghi­ni, de montres Rolex et de filles qui se donnent aux gar­çons. C’est ce qui m’a pous­sée à sor­tir de la scène hip-hop. J’aime les chan­sons qui parlent des vraies choses, comme des filles avec des ver­ge­tures, par exemple.» Son père, Billy Ray Cy­rus, dé­clare qu’elle re­tourne en­fin aux sources avec un son plus acous­tique, qui met en va­leur son ta­lent unique: «Mi­ley re­vient vers ses ra­cines plus que ja­mais avec ce sixième al­bum. Ce der­nier est très hon­nête et la re­pré­sente vrai­ment. Il est aus­si une vi­trine pour sa voix, l’une des plus ex­pres­sives du monde de la mu­sique.» Fi­na­le­ment, quant à sa­voir si son nou­veau son sus­ci­te­ra l’in­té­rêt des gens, la star dit se sou­cier peu des chiffres de vente: «Mon prin­ci­pal sou­ci n’est pas de pas­ser à la ra­dio. Je ne l’écoute même pas!»

La voi­ci lors de la Marche des femmes pour ma­ni­fes­ter contre la vi­sion des femmes du pré­sident Trump.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.