Mon amie pense au sui­cide

Full Fille - - Full perso -

Q: Je ne sais plus quoi faire. J’ai une su­per bonne amie qui n’est plus la même de­puis un mo­ment. Ça a com­men­cé dou­ce­ment: elle a ar­rê­té de ré­pondre à mes tex­tos, à mes ap­pels... Je suis al­lée la voir quand elle a man­qué l’école, mais elle était vrai­ment bi­zarre, dé­pri­mée. Elle m’a même dit qu’elle vou­lait dis­pa­raître! Com­ment l’ai­der? Je ne veux pas qu’elle fasse une grosse er­reur! Ma­rianne

R: Dé­so­lée que tu sois mê­lée à ça, Ma­rianne! La pre­mière chose à faire, c’est d’en par­ler ra­pi­de­ment à un adulte de confiance. Tu peux avoir une dis­cus­sion avec tes pa­rents ou les siens, un pro­fes­seur, ou même ap­pe­ler le 911, si tu juges que la si­tua­tion est ur­gente... Ton amie t’a fait ju­rer de n’en par­ler sous au­cun pré­texte? Le sui­cide, c’est vrai­ment sé­rieux, et ça ne de­vrait ja­mais res­ter un se­cret. De ton cô­té, as­sure-toi de lui mon­trer qu’elle compte pour toi. Écris-lui, té­lé­phone-lui, pré­sente-toi chez elle avec ce qu’elle aime man­ger, en lui rap­pe­lant que tu es là pour l’ai­der. Bref, conti­nue ce que tu fais dé­jà: n’aban­donne pas ton amie, tout en étant consciente que tu ne peux pas contrô­ler ce qui lui ar­rive. N’hé­site pas à lui men­tion­ner que le sui­cide est une so­lu­tion per­ma­nente à un pro­blème tem­po­raire. Et fé­li­cite-toi d’avoir fait tout ce que tu pou­vais pour sa propre sé­cu­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.