Où es-tu, Tay­lor?

Full Fille - - Star -

Les fans de la star ont vé­cu une pe­tite pa­nique en voyant que celle-ci avait carrément dis­pa­ru des ré­seaux so­ciaux! Pen­dant quelques heures, il n’y avait plus au­cune trace d’elle sur Fa­ce­book, Twit­ter et Ins­ta­gram. Avait-elle été vic­time d’un pi­rate in­for­ma­tique? Avait-elle dé­ci­dé de fer­mer ses comptes parce qu’elle était ex­cé­dée des ru­meurs et des com­men­taires des gens? Fi­na­le­ment, il s’agis­sait d’une tem­pête dans un verre d’eau: si Tay­lor avait dis­pa­ru, c’était pour mieux re­ve­nir quelques heures plus tard avec de tout nou­veaux comptes in­di­quant « L’an­cienne Tay­lor Swift ne peut pas ve­nir au té­lé­phone main­te­nant» . Un gros risque quand on pense au fait qu’elle comp­tait des cen­taines de millions d’abon­nés! Quelques heures seule­ment après son re­tour, Tay­lor pou­vait quand même se tar­guer d’avoir réus­si à ré­cu­pé­rer 85 millions d’abon­nés. Im­pres­sion­nant, n’est-ce pas? Une belle fa­çon d’an­non­cer la sor­tie de son al­bum Re­pu­ta­tion! L’ar­tiste a par ailleurs sou­le­vé bien des in­ter­ro­ga­tions en par­ta­geant une vi­déo d’une queue de serpent qui fré­tille sur ses nou­veaux ré­seaux. Se­lon plu­sieurs, ce se­rait une at­taque claire contre Kim Kar­da­shian, dont les fans en­voyaient des émo­ti­cônes de rep­tiles à Tay­lor Swift pour la «trol­ler» lors de leur dis­pute. La guerre est loin d’être ter­mi­née, ap­pa­rem­ment...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.