DÉ­NI­VE­LÉ, BOUETTE ET POP­SICLE

Géo Plein Air - - Actualité - www.5peaks­que­bec.com

Le 50 km le plus lent au Qué­bec : c’est ain­si que Luc Ha­mel, co­fon­da­teur de la sé­rie de courses en sen­tier 5Peaks Qué­bec, pré­sente son nou­veau-né : la tra­ver­sée du mont Or­ford.

Le 17 juin pro­chain, les ama­teurs au­ront le choix de deux par­cours : un de 25 km (1449 m D+), par­tant du centre de ski Or­ford, et un autre de 50 km (3108 m D+), al­ler-re­tour, au dé­part du lac Fra­ser. « Une course ga­ran­tie 99,9 % sans as­phalte », af­firme le jo­vial di­rec­teur de course.

Pen­dant leur épo­pée, les cou­reurs en­fi­le­ront une suc­ces­sion de points de vue épiques sur les Can­tons-de-l’Est. « Le re­lief du mont Or­ford est sym­bo­lique de ce­lui de la ré­gion. Le mont Chauve, le sen­tier des Crêtes, la des­cente de la Grande Cou­lée : le par­cours est un concen­tré de ce qu’elle a de mieux à of­frir », jure Luc Ha­mel. Comme lors de toutes les courses de la sé­rie 5Peaks, les par­ti­ci­pants, moins d’une cen­taine, au­ront droit à un Pop­sicle à la fin de leur épreuve.

L’ar­ri­vée de cette course dans le pay­sage qué­bé­cois de la course en sen­tier sur­vient alors que la dis­ci­pline connaît une crois­sance conti­nue de­puis plu­sieurs an­nées.

En 2016, en­vi­ron 22 000 per­sonnes ont fran­chi la ligne d’ar­ri­vée d’une course en sen­tier au Qué­bec, se­lon le site web is­kio.ca. C’est 4000 per­sonnes de plus qu’en 2015. Et beau­coup plus qu’il y a sept ans, alors que ce nombre était à peine de 1214 par­ti­ci­pants.

Pa­ral­lè­le­ment, le nombre de fi­nis­sants sur des épreuves de course sur route fait du sur­place. « Beau­coup de cou­reurs se tannent du bi­tume et se tournent vers les sen­tiers pour vivre une autre ex­pé­rience », es­time Luc Ha­mel.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.