À che­val sur deux sai­sons

L’hi­ver s’en vient... mais c’est en­core l’automne ! Dans le doute, qu’est-ce qu’on fait ? Pour­quoi pas un peu de tout pour profiter des deux sai­sons ?

Géo Plein Air - - Sommaire - par Maxime Bi­lo­deau

> Québec / Ca­nyon Sainte-Anne > Mau­ri­cie / Parc na­tio­nal

de la Jacques-Car­tier > Québec / Bo­ra Parc > Québec / E47 ÉcoSen­tiers > Char­le­voix / Sen­tier des Caps

Québec / Ca­nyon Sainte-Anne PE­TITE FROUSSE ET SENSATIONS FORTES

Lorsque nous sor­tons (en­fin) du par­cours des Mar­mites, «long» de 300 m, mon ac­com­pa­gna­trice me dit: «Je pense que je t’ai en­ten­du coui­ner. » Quelques mi­nutes plus tôt, je lon­geais l’iti­né­raire amé­na­gé et ul­tra sé­cu­ri­taire, su­per­vi­sé par des guides pro­fes­sion­nels, de cette

via fer­ra­ta sur câble conti­nu du ca­nyon Sain­teAnne, non loin du mont du même nom.

Tout al­lait bien jus­qu’au beau mi­lieu d’une des­cente à la ver­ti­cale, alors que la glace sous mes bottes a eu rai­son de ma mince to­lé­rance aux hau­teurs. Dans une po­si­tion bur­lesque, « scot­ché » à la pa­roi en­nei­gée, j’ai im­plo­ré la pré­sence de ma tendre mère. Que je sa­lue d’ailleurs.

Une fois ma pa­nique contrô­lée, je n’ai tou­te­fois eu au­cune mi­sère à ral­lier le fil d’ar­ri­vée de cette mise en bouche de ni­veau dé­bu­tant (pour tous). Heu­reu­se­ment, car nous sommes en route pour notre plat de ré­sis­tance : la via fer­ra­ta de la Gorge, d’une dis­tance de 550 m et de dif­fi­cul­té in­ter­mé­diaire. C’est le deuxième des trois cir­cuits of­ferts par l’en­tre­prise Pro­jet ver­ti­cal, qui ex­ploite le site de­puis la fin de l’hi­ver 2016.

Dès le dé­part, nous tra­ver­sons un pont né­pa­lais, mince fil de fer ten­du à quelques mètres au-des­sus de la ri­vière Sainte-Anne. Pen­dant les crues prin­ta­nières, il pa­raît que le cours d’eau flirte avec nos pieds. Puis nous lon­geons les pi­liers de la chute, si­tués tout au fond du ca­nyon. D’ici, la vue sur les mar­mites, ces for­ma­tions géo­mor­pho­lo­giques sans pa­reilles, est im­pres­sion­nante. La chute de 74 m pri­son­nière des glaces vaut aus­si le coup d’oeil.

Or, de l’avis de ma par­te­naire, c’est mon vi­sage qui a vo­lé la ve­dette au­jourd’hui. Cris­pé et lé­gè­re­ment in­quiet. Une ex­pres­sion unique en son genre, semble-t-il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.