Char­le­voix / Sen­tier des Caps

J’AI MAL… MAIS C’EST LE BON­HEUR!

Géo Plein Air - - Escapades -

Il y a plu­sieurs bonnes rai­sons pour far­ter ses skis de fond et prendre la di­rec­tion du sen­tier des Caps, si­tué au som­met du Mas­sif de Char­le­voix. Par­mi elles, nom­mons l’en­nei­ge­ment ex­cep­tion­nel (jus­qu’à 5,5 m d’ac­cu­mu­la­tion), ce qui en fait chaque année un des pre­miers centres à ou­vrir ses portes au Québec. Et le ré­seau de 35,3 km de sen­tiers li­néaires truf­fés de points de vue ex­cep­tion­nels sur le fleuve et les mon­tagnes en­vi­ron­nantes.

C’est tou­te­fois la nou­velle piste de 8,3 km ré­ser­vée aux adeptes de ski de pas de pa­tin qui nous at­tire, par un di­manche flo­con­neux de fé­vrier. Inau­gu­rée l’hi­ver der­nier, La Bo­réale ser­pente jus­qu’au re­fuge Li­go­ri, bien connu des ama­teurs de longue ran­don­née qui y font es­cale pour dor­mir. Se­lon la do­cu­men­ta­tion four­nie à l’ac­cueil, le sen­tier est consi­dé­ré comme très dif­fi­cile.

Et il l’est. À l’al­ler, nous nous bu­tons à une suc­ces­sion de pe­tites bosses qui mettent à rude épreuve le sys­tème car­dio­vas­cu­laire. La neige lé­gère qui re­couvre la piste anéan­tit la glisse de nos skis. Ré­sul­tat: nous pa­ti­nons, dans tous les sens du terme, pour nous his­ser en haut de chaque côte. J’ai mal… mais c’est le bon­heur ! Le re­tour, un peu plus en des­cente (quoique...), se né­go­cie moins dif­fi­ci­le­ment. En­fin nous avons l’es­pace men­tal né­ces­saire pour savourer l’am­biance feu­trée des lieux. Le si­lence, am­pli­fié par les arbres char­gés de neige qui nous en­tourent, n’est bri­sé que par le cri de nos skis qui mordent la neige. De­puis notre dé­part, nous n’avons pas croi­sé âme qui vive.

Au dé­tour d’un vi­rage, un pan­neau : « At­ten­tion, tra­verse de luges. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.