POUR CONSERVER ET TRANS­POR­TER L’EAU

Géo Plein Air - - Banc D’essai -

HYDRAPAK (www.hydrapak.com) Ré­ser­voir flexible Shape-Shift 35 $

Poids : 135 g Vo­lume : 2 l ou 3 l (se­lon le mo­dèle) Ma­té­riaux : po­ly­uré­thane ther­mo­plas­tique (sans BPA ni PVC), po­ly­éthy­lène haute den­si­té (PEHD) et si­li­cone Taille : 33 cm x 16,5 cm Ca­rac­té­ris­tiques : grande ou­ver­ture, cloi­son in­terne, conte­nant ré­ver­sible, dé­bran­che­ment du tube

Les ré­ser­voirs flexibles (ou « poches ») sont les amis des spor­tifs. Leur long tube d’hy­dra­ta­tion est mu­ni d’une valve qui rend le tout fort pra­tique dans l’ac­tion. Ce­pen­dant, gare à la moi­sis­sure, au goût de plas­tique ou aux fuites ! Le Shape-Shift pro­met de cor­ri­ger tout ce­la. Il est fa­bri­qué d’un po­ly­uré­thane ther­mo­plas­tique, sans BPA ni PVC. Très souple, même par temps froid, le plas­tique n’est ni bruyant ni glis­sant. La grande ou­ver­ture fa­ci­lite l’in­ser­tion de gla­çons et per­met de re­tour­ner le sac pour un net­toyage en pro­fon­deur.

Le vo­lume an­non­cé de 2 l se ré­vèle plus être 1,5 l. Mal­gré son vo­lume, les dé­pla­ce­ments d’eau in­tem­pes­tifs, lors­qu’on bouge éner­gi­que­ment, sont bien contrô­lés par un dé­flec­teur cen­tral. Cette pa­roi se­mi-ri­gide per­met même au sac de ne pas s’af­fais­ser com­plè­te­ment à vide. Le sac est ain­si plus confor­table à por­ter contre son dos. Ce dé­flec­teur consiste en une fer­me­ture de type Zi­ploc afin de pou­voir net­toyer le sac. Cette opé­ra­tion s’ef­fec­tue tou­te­fois avec un peu de dif­fi­cul­té et sou­lève la ques­tion du bris ou en­core, de l’usure pré­ma­tu­rée.

Sa valve est la même que celle de la bou­teille Ul­traF­lask (voir ci-contre). On aime bien son dé­bit, mais on doute de son étan­chéi­té à long terme. Elle est dou­blée d’une bague de blo­cage qui pour­rait ré­gler ce pro­blème. Le seul hic est que la bague peut être dif­fi­cile à tour­ner avec les doigts mouillés. Le sac se re­ferme her­mé­ti­que­ment grâce à une glis­sière de plas­tique re­pliée, un sys­tème éprou­vé et du­rable. En­fin, mal­gré quelques la­vages, un goût de plas­tique as­sez pro­non­cé per­siste.

Un sac po­ly­va­lent, mais sa valve et le goût de plas­tique de l’eau agacent.

HYDRAPAK (www.hydrapak.com) Bou­teille com­pres­sible Stash 22 $

Poids : 72 g Vo­lume : 750 ml ou 1 l (se­lon le for­mat) Ma­té­riaux : po­ly­uré­thane ther­mo­plas­tique (sans BPA ni PVC), fond du sac et bou­chon en po­ly­éthy­lène haute den­si­té (PEHD) Tailles : 18,2 cm x 8,9 cm (ou­vert); 5,1 cm x 8,9 cm (fer­mé) Ca­rac­té­ris­tiques : se com­presse au quart de son vo­lume ini­tial, ne fait que la moi­tié de la masse d’une bou­teille stan­dard, large bou­chon de 4,2 cm, va au lave-vais­selle, sup­porte des tem­pé­ra­tures al­lant jus­qu’à 60 oC

La bou­teille flexible Stash est une drôle de bi­bitte. Sa qua­li­té prin­ci­pale est qu’elle se com­prime au quart de son vo­lume, mais souffre, par le fait même, du dé­faut de ses qua­li­tés : elle se dé­forme tout le temps. Au­cune odeur ne se dé­gage du conte­nant, mais ce der­nier trans­met un fort goût de plas­tique à l’eau. Plu­sieurs net­toyages se­ront né­ces­saires pour en ve­nir à bout. La fine tex­ture de la pa­roi ex­té­rieure aug­mente l’adhé­rence, et une gra­dua­tion est im­pri­mée sur le cô­té. Le fond de la bou­teille est com­po­sé d’un plas­tique ri­gide, mais en­core trop flexible à notre goût. Dès qu’on ap­plique un peu de force pour re­fer­mer le bou­chon, l’épaule se dé­forme. Sa grande ou­ver­ture se prête à plu­sieurs types de filtres. Les fi­lets du bou­chon per­mettent d’ou­vrir et de fer­mer ce­lui-ci ra­pi­de­ment et as­surent une bonne étan­chéi­té.

Au rem­plis­sage, la grande sou­plesse de l’en­semble laisse pré­sa­ger des pro­blèmes de prise en main. Au mo­ment de boire, on doit te­nir la bou­teille à deux mains (l’une sou­te­nant le fond) afin d’évi­ter qu’elle ne se plie en deux. Une fois vi­dée, il suf­fit de la tordre d’en­vi­ron un tour et de­mi afin de pou­voir unir le fond à l’épaule par pres­sion. Par temps froid, l’opé­ra­tion est plus ha­sar­deuse et risque de coin­cer le ma­té­riel en re­fer­mant l’en­semble, créant des plis qui fra­gi­li­se­ront le tout à la longue.

La gamme Stash pro­pose des bou­teilles très lé­gères, au de­si­gn ori­gi­nal, et qui n’oc­cupent que très peu d’es­pace une fois vides. Mais ces avantages sont mal­heu­reu­se­ment as­som­bris par quelques désa­gré­ments d’uti­li­sa­tion. Bref, une bou­teille pour les adeptes du mi­ni­ma­lisme, prêts à faire quelques conces­sions…

HYDRAPAK (www.hydrapak.com) Bou­teille com­pres­sible Ul­traF­lask 26 $

Poids : 43 g Vo­lume : de 150 à 600 ml (se­lon le for­mat) Ma­té­riaux : po­ly­uré­thane (sans BPA ni PVC), bou­chon en po­ly­éthy­lène haute den­si­té (PEHD), em­bout en si­li­cone Taille : 16,5 cm x 7 cm Ca­rac­té­ris­tiques : large bou­chon de 4,2 cm, va au lave-vais­selle, sup­porte des tem­pé­ra­tures al­lant jus­qu’à 60 oC

La bou­teille flexible Ul­traF­lask de 600 ml est la plus grosse de la gamme. Elle semble

d’une taille idéale puis­qu’elle peut être com­pri­mée. Lo­gée dans la poche avant d’une veste, elle se com­presse en se vi­dant, grâce à sa com­po­si­tion de po­ly­uré­thane ther­mo­plas­tique, un ma­té­riau à la fois souple et ré­sis­tant.

On re­marque un goût de plas­tique pro­non­cé du­rant les pre­mières uti­li­sa­tions. La pa­roi ex­té­rieure lé­gè­re­ment tex­tu­rée fa­ci­lite la prise de la bou­teille, mais ce­la reste em­bê­tant avec ce conte­nant flexible. Dé­tail bien pen­sé : l’épaule, de forme ob­longue, est plus ri­gide. Le gou­lot large fa­ci­lite l’in­ser­tion de gla­çons, et les fi­lets per­mettent de fixer so­li­de­ment le bou­chon avec peu d’ef­fort.

Le bou­chon n’a pas de joint propre ; la concep­tion des fi­lets as­sure cette fonc­tion. Le tout est de­meu­ré par­fai­te­ment étanche dans toutes les condi­tions. La valve est pla­cée à l’ex­tré­mi­té d’un court tube qu’on peut cou­per à la lon­gueur dé­si­rée. Il est même pos­sible de fixer la valve di­rec­te­ment au bou­chon. Fa­cile à uti­li­ser et her­mé­tique, elle se re­ferme ra­pi­de­ment, ce qui éli­mine les gouttes ré­si­duelles. Sa taille et sa forme sont adé­quates, et le si­li­cone est de qua­li­té. Ce­pen­dant, nous avons quelques craintes concer­nant la qua­li­té de l’étan­chéi­té après plu­sieurs mois d’uti­li­sa­tion.

L’Ul­traF­lask est une bou­teille tech­nique qui vaut son prix en rai­son des ma­té­riaux uti­li­sés, mais sur­tout en rai­son de sa concep­tion. Son uti­li­sa­tion se li­mite tou­te­fois à des po­chettes pla­cées à l’avant, à la hau­teur de la poi­trine.

STAN­LEY (www.stan­ley-pmi.com) Bou­teille iso­lante Clas­sic 25 $

Poids : 402 g Vo­lume : 532 ml (mo­dèle de 1 l aus­si of­fert) Ma­té­riau : acier in­oxy­dable 18/8 Taille : 7,9 cm x 9,9 cm x 25,1 cm Ca­rac­té­ris­tiques : large bou­chon à deux ou­ver­tures, for­mat com­pa­tible avec un por­te­go­be­let, va au lave-vais­selle

Cette bou­teille a un pe­tit look ré­tro. Faite d’acier in­oxy­dable de qua­li­té ali­men­taire (18/8), et sans BPA, elle a l’avan­tage de ne pas trans­mettre de goût de plas­tique au li­quide en­tre­po­sé. Tou­te­fois, il ne faut pas y lais­ser trop long­temps des li­quides acides, car il y a un risque de cor­ro­sion. Sa lour­deur en fait une bou­teille ré­con­fort plus qu’une bou­teille des­ti­née à l’ac­tion !

Le dia­mètre (pas trop gros) fa­ci­lite la te­nue d’une seule main et est com­pa­tible avec un porte-go­be­let. Le re­vê­te­ment lé­gè­re­ment tex­tu­ré fa­ci­lite la prise en main, même hu­mide. La construc­tion à double pa­roi avec vide et l’ab­sence de pont ther­mique no­table se tra­duisent par une meilleure ef­fi­ca­ci­té à conserver la tem­pé­ra­ture et par une ab­sence de conden­sa­tion sur sa pa­roi ex­té­rieure.

Le bou­chon double est très pra­tique. Fa­bri­qué de po­ly­pro­py­lène re­cy­clé (PP5), il est aus­si so­lide que le corps de la bou­teille. La grande ou­ver­ture fa­ci­lite le net­toyage et l’ajout de glace, alors que le plus pe­tit gou­lot per­met de boire sans en ren­ver­ser par­tout. L’at­tache du bou­chon peut ser­vir à fixer un mous­que­ton, ou à y glis­ser un doigt. Sa po­si­tion et sa ri­gi­di­té, com­bi­nées aux en­coches de faible lar­geur du pe­tit bou­chon, com­pliquent son ou­ver­ture et sa fer­me­ture avec des mains froides. Le nombre li­mi­té de fi­lets per­met de fer­mer l’un ou l’autre des bou­chons en deux ou trois tours. C’est ra­pide. Le tout ne semble pas être sen­sible au risque de fuite ty­pique d’un sys­tème consti­tué d’un ou deux fi­lets. Les joints de si­li­cone sont larges et pa­raissent ro­bustes. La bou­teille est conçue pour les li­quides froids ou gla­cés seule­ment. Le fa­bri­cant ne ga­ran­tit pas l’étan­chéi­té avec des li­quides chauds.

Cette Stan­ley est une bou­teille abor­dable, par­faite pour une uti­li­sa­tion de tous les jours. Sa masse et son for­mat tra­pu la rendent tou­te­fois moins pra­tique en ran­don­née.

MEC (www.mec.ca) Sac de taille Pace 100 34,50 $

Poids : 190 g Vo­lume : 600 ml (bou­teille HydraPak) Ma­té­riaux : ny­lon rips­top et si­li­cone en­duit de po­ly­uré­thane, po­ly­éthy­lène et em­bout en si­li­cone (bou­teille) Taille : 132 cm (cir­con­fé­rence de la cein­ture en taille ré­gu­lière) Ca­rac­té­ris­tique : élé­ments ré­flé­chis­sants

Le corps de la bou­teille est consti­tué d’une mince pa­roi en po­ly­éthy­lène re­cy­clé (PP5) suf­fi­sam­ment souple pour qu’elle soit com­pri­mable sans ef­fort, mais as­sez ri­gide pour une prise en main fa­cile. La ro­bus­tesse semble adé­quate.

Une dé­pres­sion cir­cu­laire dans le haut de la bou­teille fa­vo­rise une bonne te­nue. Le bou­chon, aus­si fait en po­ly­éthy­lène, ga­gne­rait à être plus ri­gide. Les fi­lets, peu pro­fonds, sont par­fois dif­fi­ciles à en­ga­ger. L’étan­chéi­té n’est pas par­faite et, sous pres­sion, quelques gouttes s’échappent. La valve, de type stan­dard avec un em­bout en si­li­cone qu’on tire avec les dents, laisse une ou­ver­ture de bonne di­men­sion ga­ran­tis­sant un bon dé­bit. La taille de l’em­bout, la qua­li­té du si­li­cone et celle du sys­tème de blo­cage as­surent une fa­ci­li­té d’uti­li­sa­tion et une bonne étan­chéi­té.

Le sac de taille est lé­ger, et ses ma­té­riaux, de qua­li­té. La bou­teille de­meure stable sur de courtes dis­tances et sur ter­rain plat. Le four­reau garde sa forme ou­verte grâce à l’ajout d’une feuille de mousse dans sa struc­ture. Compte te­nu de son angle d’in­cli­nai­son im­por­tant, de sa forme co­nique et de la faible adhé­rence des tis­sus, il est très fa­cile d’en­le­ver ou de ran­ger la bou­teille. Mais la cor­de­lette élas­tique qui sert à sé­cu­ri­ser la bou­teille ne fait que par­tiel­le­ment son tra­vail.

La po­chette mu­nie d’une fer­me­ture éclair est bien­ve­nue, mais mal si­tuée sur le cô­té où la cour­bure est plus im­por­tante. Ce­la rend qua­si im­pos­sible le ran­ge­ment d’un cel­lu­laire. On pour­ra y mettre des ju­jubes… Pour ce qui est des clés, on au­rait ai­mé une pe­tite boucle pour les y fixer.

Le dos de la sangle de ny­lon fai­sant of­fice de cein­ture est confor­table et non abra­sif, mais celle-ci est trop étroite. La boucle de plas­tique avec fer­me­ture à cames est fa­cile à ajus­ter et sur­tout très sé­cu­ri­taire.

Le sac de taille Pace 100 est une façon éco­no­mique de trans­por­ter 600 ml de li­quide. Des ma­té­riaux de qua­li­té et une concep­tion hon­nête en font une bonne op­tion pour le cou­reur oc­ca­sion­nel.

ULTIMATE DI­REC­TION (www.ul­ti­ma­te­di­rec­tion.com) Sac de taille Ju­rek En­dure 61,50 $

Poids : 224 g Vo­lume : 1,17 l (+ 2 bou­teilles FlexForm de 350 ml) Ma­té­riaux : mo­no­fi­la­ment hy­dro­phobe en ny­lon Po­werS­tretch, non élas­tique, si­li­cone et ny­lon (sil­ny­lon 60D, porte-go­be­lets), et po­ly­éthy­lène, em­bout en si­li­cone (bou­teilles) Taille : de 66 à 109 cm de cir­con­fé­rence (cein­ture ex­tra pe­tite à grande) Ca­rac­té­ris­tiques : lé­ger et ro­buste, conçu spé­ci­fi­que­ment pour la course

Ce sac de taille lé­ger in­tègre les bou­teilles FlexForm de 350 ml dé­crites à la page sui­vante (en­semble Ju­rek Grip 350), les­quelles sont clai­re­ment conçues pour cette façon de trans­por­ter des li­quides. Leur dos apla­ti s’as­soit bien sur les lom­baires, et les en­coches la­té­rales et sy­mé­triques per­mettent de sor­tir ra­pi­de­ment les bou­teilles de leur four­reau.

Les dé­tails de concep­tion in­diquent ma­ni­fes­te­ment que le sac a été des­si­né par des gens qui connaissent la course. Les deux four­reaux en angle fa­ci­litent donc le re­trait et la re­mise en place des bou­teilles. La pa­roi ex­té­rieure se­mi-ri­gide de­meure par­tiel­le­ment bom­bée, ce qui éli­mine les ba­tailles pour y glis­ser une bou­teille. Deux bandes ré­flé­chis­santes y sont cou­sues. Entre les four­reaux, une po­chette en tis­su ex­ten­sible re­cou­verte d’un treillis de cor­de­lettes élas­tiques per­met de ran­ger une barre éner­gé­tique ou des ju­jubes et, ô joie, la po­chette à fer­me­ture éclair est tout juste as­sez grande pour y glis­ser un cel­lu­laire, des cartes ou quelques billets.

Le dos de la cein­ture est com­po­sé d’un tis­su lé­ger et ro­buste (mais non ex­ten­sible), qui ré­siste à l’abra­sion. La sangle ab­do­mi­nale, faite du même tis­su, est bor­dée par un autre plus doux, qui s’avère confor­table même sur la peau nue.

Il faut s’as­su­rer de ne pas choi­sir une taille trop grande, au risque de ne pas pou­voir sé­cu­ri­ser la sangle. Cette der­nière s’at­tache à l’aide d’une bande Vel­cro. Même si ce sys­tème est ra­pide et per­met un ajus­te­ment par­fait, la faible lon­gueur de la par­tie mu­nie de cro­chets li­mite la por­tion utile et sou­lève des ques­tions de so­li­di­té après plu­sieurs mois d’usage. Il au­rait été si fa­cile de coudre un Vel­cro plus long…

Ce sac re­tient très bien deux pe­tites bou­teilles, tout en of­frant un ac­cès fa­cile. L’en­semble est stable et po­ly­va­lent. Le port de deux bou­teilles ne sert pas qu’à équi­li­brer la charge, il per­met de va­rier les li­quides. On peut même y ran­ger des bou­teilles de 600 ml. Cer­tai­ne­ment un atout !

MEC (www.mec.ca) Veste Pace Run­ning 75 $

Poids : 350 g Vo­lume : 2,5 l Ma­té­riau : ny­lon Taille : 37,5 cm (lon­gueur) x 38 cm (lar­geur) Ca­rac­té­ris­tique : au­cune cein­ture

Cette pe­tite veste ré­serve de belles sur­prises. Elle vient équi­pée d’un sac d’hy­dra­ta­tion HydraPak de 1 litre. La pos­si­bi­li­té d’y in­sé­rer un ré­ser­voir de 2 litres sans la dé­for­mer ou la rendre in­con­for­table est une belle sur­prise. Le sac HydraPak à fer­me­ture éclair res­semble

beau­coup au Shape-Shift, sans dé­flec­teur in­terne. Sa valve est dif­fé­rente. Elle offre un bon dé­bit et est étanche, mais son em­bout est plus pe­tit. La bague de blo­cage, d’une concep­tion dif­fé­rente, pos­sède des en­coches plus pro­non­cées qui fa­ci­litent sa prise, mais al­longent sa course et alour­dit sa ma­ni­pu­la­tion.

La veste est de qua­li­té. Le dos est fait d’un tis­su ro­buste et ré­sis­tant à l’abra­sion. Son adhé­rence contri­bue à main­te­nir le sac d’hy­dra­ta­tion en place, mais peut ir­ri­ter la peau. Hy­dro­phobe, le tis­su n’ab­sorbe pas l’eau, mais il de­vient ra­pi­de­ment chaud. L’ar­rière, en tis­su ex­ten­sible, per­met le lo­ge­ment de me­nus ar­ticles. Le ran­ge­ment est éton­nam­ment grand et bien pen­sé. La po­chette pour le ré­ser­voir pos­sède une at­tache Vel­cro qui évite l’af­fais­se­ment du sac lors­qu’il se vide, et son tube peut se fixer à plu­sieurs en­droits sur la bre­telle. Une grande po­chette ex­té­rieure au tis­su ex­ten­sible se ferme de façon sé­cu­ri­taire à l’aide d’une fer­me­ture éclair et pro­pose un cro­chet pour sé­cu­ri­ser des clés. Deux po­chettes la­té­rales peuvent conte­nir des ju­jubes ou des mou­choirs. La po­chette de sangle à l’avant se ferme par une fer­me­ture éclair elle aus­si, et peut conte­nir tout juste un cel­lu­laire ou des col­la­tions éner­gi­santes.

La vraie na­ture d’un tel ar­ticle se ré­vèle lors­qu’on le porte sur soi. Ce­lui-ci ne dé­çoit pas. Grâce à ses bre­telles ré­glables par un sys­tème de boucles cou­lis­santes et de Vel­cro, on ob­tient un bon ajus­te­ment en tout temps. Les bre­telles sont, en plus, main­te­nues en place par deux ty­ro­liennes à hau­teur ajus­table.

Cette veste est tou­jours stable, même avec un ré­ser­voir de 2 litres. Elle offre plu­sieurs op­tions de ran­ge­ment, mais le tis­su du dos ne fe­ra pas que des heu­reux.

ULTIMATE DI­REC­TION (www.ul­ti­ma­te­di­rec­tion.com) En­semble Ju­rek Grip 350 24,50 $

Poids : 84 g (bou­teille : 70 g ; sangle : 14 g) Vo­lume : 350 ml (mo­dèle de 600 ml aus­si of­fert) Ma­té­riaux : po­ly­éthy­lène et si­li­cone (em­bout) Taille : 17 cm x 7,5 cm x 6 cm Ca­rac­té­ris­tique : la sangle convient aus­si à la bou­teille de 600 ml

Cette sangle mi­ni­ma­liste peut ac­cueillir une pe­tite bou­teille d’eau. Elle est d’ailleurs ac­com­pa­gnée d’une bou­teille FlexForm de 350 ml, en po­ly­éthy­lène, qui dé­gage peu d’odeur et laisse très peu d’ar­rière-goût. La pa­roi très mince de la bou­teille fa­ci­lite la com­pres­sion pour for­cer l’écou­le­ment du li­quide, di­mi­nue la masse mais aus­si la du­ra­bi­li­té. Il ne fau­drait pas l’échap­per au sol trop sou­vent…

La forme de la bou­teille nous laisse un peu per­plexes. Trois pro­fondes dé­pres­sions la­té­rales sont des­ti­nées à y pla­cer les doigts pour une meilleure prise. Mais le pouce, lui ? Le dos plat est bien adap­té au port en cein­ture, mais moins à la te­nue dans la main. Au moins, l’ou­ver­ture in­cli­née fa­ci­lite le po­si­tion­ne­ment vers la bouche et rend le mou­ve­ment plus er­go­no­mique.

Le bou­chon, fait de plas­tique plus ri­gide que ce­lui du corps, est fa­cile à ma­ni­pu­ler grâce à sa lar­geur ap­pré­ciable, aux en­coches pro­fondes aug­men­tant l’adhé­rence et aux fi­lets fa­ciles à en­ga­ger. Un seul tour per­met d’ou­vrir ou de fer­mer la bou­teille. Son étan­chéi­té est par­faite. L’em­bout de si­li­cone est large et de qua­li­té. Pour boire, on doit ti­rer la valve vers l’ex­té­rieur avec les dents et pres­ser fer­me­ment la bou­teille. Le jet est puis­sant ! Si on re­ferme lé­gè­re­ment les dents sur la valve, il est pos­sible de di­mi­nuer la pres­sion, mais trop ser­rer bloque com­plè­te­ment l’écou­le­ment.

Cette sangle re­pré­sente une op­tion mi­ni­ma­liste, nous li­mi­tant à trans­por­ter une pe­tite quan­ti­té d’eau. Même com­pa­tible avec une bou­teille de 600 ml, elle ne se­rait pas notre pre­mier choix en rai­son de son poids au bout du bras. L’an­neau en Hy­pa­lon (une sorte de po­ly­éthy­lène) non élas­tique qui sé­cu­rise la bou­teille au­tour de son gou­lot s’avère une ex­cel­lente idée et sta­bi­lise le tout sans nuire au bou­chon. La bande élas­tique, elle, per­met une cer­taine ab­sorp­tion des chocs, mais peut glis­ser en bas du conte­nant. La sangle se re­ferme grâce à une bande Vel­cro : ra­pide et ef­fi­cace. On peut ex­plo­rer les dif­fé­rentes fa­çons de te­nir la bou­teille en ser­rant plus ou moins la sangle, mais l’en­semble tient gé­né­ra­le­ment très bien dans la main. Le tis­su est res­pi­rant, sèche vite et semble du­rable.

Voi­là une façon simple de trans­por­ter de pe­tites quan­ti­tés d’eau. La bou­teille semble mieux adap­tée à une cein­ture en rai­son de sa forme. Moyen­nant un lé­ger sur­plus, on peut s’en pro­cu­rer une beau­coup plus confor­table.

* Nous re­mer­cions les ex­perts de MEC pour l’aide ap­por­tée dans la réa­li­sa­tion de ce banc d’essai.

Sac de taille Pace 100, de MEC Veste Pace Run­ning, de MEC

Sac de taille Ju­rek En­dure, d’Ultimate Di­rec­tion

Bou­teille com­pres­sible Ul­traF­lask, d’HydraPak Ré­ser­voir flexible Shape-Shift, d’HydraPak Bou­teille iso­lante Clas­sic, de Stan­ley Bou­teille com­pres­sible Stash, d’HydraPak

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.