MON­TÉ­RÉ­GIE/BAIE DE LAVALLIÈRE PLANCHE À PA­GAIE (SUP)

Géo Plein Air - - Tendance -

Les bayous, on le sait, sont ces mil­liers de ki­lo­mètres d’eaux ma­ré­ca­geuses for­mées par les an­ciens bras et méandres de la ri­vière Mis­sis­sip­pi, en Loui­siane. Ce qui est moins connu, c’est que le Qué­bec re­cèle lui aus­si de tels mi­lieux hu­mides, sy­no­nymes de riche vé­gé­ta­tion, de faune ai­lée abon­dante et de cours d’eau pois­son­neux. Le plus mé­con­nu, mais néan­moins spec­ta­cu­laire ? La baie de Lavallière, à Sainte-Anne-de-So­rel, où Ger­maine Guè­vre­mont a cam­pé l’ac­tion de son ro­man du ter­roir qué­bé­cois Le sur­ve­nant.

Pour ac­cé­der au plus grand ma­rais amé­na­gé de l’est de l’Amé­rique du Nord, on s’arme d’une planche à pa­gaie (SUP), d’un gi­let de sau­ve­tage et d’une bonne couche de crème so­laire. Puis on cogne à la porte de la Mai­son du Ma­rais, la­quelle est si­tuée tout au bout du che­min du Che­nal-du-Moine, pour la mise à l’eau. À peine a-t-on le temps de s’en rendre compte qu’on est à l’em­bou­chure de la ri­vière Ya­mas­ka, dans les « bayous de So­rel ». Soyez aux aguets : vous ver­rez as­su­ré­ment des hé­rons s’éle­ver des grands her­biers qui vous en­tourent. Après tout, on tu­toie la plus grande hé­ron­nière du monde. www.mai­son­du­ma­rais.org

TANT QU’À Y ÊTRE

Con­tac­tez la com­pa­gnie so­re­loise Pas­sion Planches, qui fait la lo­ca­tion de planches à pa­gaie en plus d’of­frir des cours de SUP Yo­ga et de SUP Fit­ness dans les en­vi­rons. www.pas­sion­planches.com

SUP dans la baie de Lavallière

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.