UN JOUEUR DU QUAR­TIER AUX PORTES DE LA NBA

Pré­sen­té comme l’un des 15 pro­chains ath­lètes en lice pour le re­pê­chage dans la NBA, Lu­guentz Dort, qui a gran­di à Mon­tréal-Nord, en­tame un der­nier droit avant d’en­trer dans la ligue uni­ver­si­taire amé­ri­caine.

Guide de Montréal-Nord - - LA UNE - NA­THA­LIE VIGNEAULT na­tha­lie.vigneault@tc.tc

SPORT. Pré­sen­té comme l’un des 15 pro­chains ath­lètes en lice pour le re­pê­chage dans la NBA, Lu­guentz Dort, 18 ans, en­tame un der­nier droit avant d’en­trer, l’au­tomne pro­chain, dans la ligue uni­ver­si­taire amé­ri­caine.

Le nom de Lu­guentz Dort a fait cou­ler de l’encre dans les mé­dias spor­tifs amé­ri­cains l’an pas­sé. En ef­fet, la chaîne ESPN, l’équi­valent de RDS ici, l’a sa­cré joueur cinq étoiles, ce qui le pla­ce­rait dans les 15 pro­chains es­poirs pour la NBA. En at­ten­dant, le joueur ar­rière in­té­gre­ra les rangs de la NCAA, la ligue uni­ver­si­taire amé­ri­caine dès l’au­tomne, au­près des Sun De­vils de l’Ari­zo­na.

Mal­gré tout ce bruit, le jeune ath­lète garde la tête froide et se concentre sur sa der­nière an­née au ly­cée, qu’il com­plète à Oran­ge­ville en ban­lieue de To­ron­to, au ré­pu­té «Ath­lete Ins­ti­tute Bas­ket­ball Aca­de­my». Cette école a ré­cem­ment vu de jeunes re­crues de la NBA sor­tir de ses rangs, dont Thon Ma­ker et Ja­mal Mur­ray.

«C’est la conti­nui­té de ce que j’ai fait et je dois main­te­nir un bon ni­veau aca­dé­mique. Mes ob­jec­tifs spor­tifs sont de conti­nuer à amé­lio­rer mes lan­cers et mes stra­té­gies de jeu», in­di­quet-il en en­tre­vue avec TC Media.

« J’au­rais pu prendre un autre che­min, les gangs de rue tout ça. J’ai des amis à qui c’est ar­ri­vé, mais j’étais tel­le­ment concen­tré sur le sport, j’étais au gym jus­qu’à tard le soir à la place» Lu­guentz Dort, es­poir qué­bé­cois pour la NBA

HIS­TOIRE DE PERSéVéRENCE

Dé­jà, dans les an­nées pré­cé­dentes, le tra­vail achar­né de Lu­guentz a com­men­cé à payer aux États-Unis. Ce­lui qui por­tait peu d’in­té­rêt à l’école avait été pla­cé face à des choix im­po­sés par son en­traî­neur à Mon­tréal, Nel­son Os­sé: amé­lio­rer ses notes ou ces­ser l’en­traî­ne­ment.

«Il a réus­si à mettre du sé­rieux dans son par­cours sco­laire et grâce à son tra­vail, il s’est fait ac­cep­ter dans un ly­cée en Flo­ride vers l’âge de 15 ans. L’idée était qu’il puisse s’en­traî­ner en ter­rain amé­ri­cain et se fa­mi­lia­ri­ser avec les fa­çons de faire, puis ap­prendre l’an­glais», in­dique M. Os­sé, qui conti­nue de le sou­te­nir en­core au­jourd’hui.

Ce der­nier est par­ti­cu­liè­re­ment fier de voir briller son jeune poulin, qui a gran­di à Mon­tréal-Nord. «On en­tend sou­vent des choses dé­plai­santes à pro­pos de Mon­tréalNord, alors quand on a des ta­lents comme ça, c’est im­por­tant d’en par­ler», in­dique M. Os­sé.

LES Dé­BUTS AU PARC SAINT-LAURENT

Lors­qu’on lui de­mande com­ment le bas­ket­ball est en­tré dans sa vie, Lu­guentz se sou­vient du bas­ket­ball de rue et les joueurs plus vieux que lui qui pra­ti­quaient au parc SaintLaurent à deux pas de chez lui. «Je trou­vais ça beau, il y avait une ap­par­te­nance. Je voyais les chan­dails du Club de bas­ket­ball de Mon­tréalNord, c’était at­trayant pour moi. Puis j’ai dé­ci­dé de com­men­cer à jouer aus­si», ra­conte ce­lui qui a sui­vi l’exemple de ses frères.

Dès l’âge de 12 ans, Lu­guentz est as­si­du aux pra­tiques et aux en­traî­ne­ments au gym de ParcEx­ten­sion. Une fois à l’ado­les­cence, c’est cer­tai­ne­ment le sport qui l’a ac­cro­ché à l’école et so­cia­le­ment. «J’au­rais pu prendre un autre che­min, les gangs de rue tout ça. J’ai des amis à qui c’est ar­ri­vé, mais j’étais tel­le­ment concen­tré sur le sport, j’étais au gym jus­qu’à tard le soir à la place», ra­conte ce­lui qui a aus­si fré­quen­té les pro­grammes de bas­ket­ball de Ca­lixa-Lavallée, Édouard-Mont­pe­tit et Lu­cien-Pa­gé.

AN­NéE Dé­CI­SIVE

L’an­née der­nière au­ra été une an­née char­nière pour ce­lui qui avait l’ha­bi­tude de jouer avec les Knights de Parc-Ex­ten­sion du­rant l’an­née, puis pour Brook­wood Elite pen­dant l’été.

D’abord en avril 2017, Lu­gentz Dort a par­ti­ci­pé au MVP BioS­teel où se réunissent les 24 meilleurs joueurs ca­na­diens de 21 ans et moins. Ré­sul­tat, il a mar­qué 30 points et a été élu meilleur joueur du match des étoiles, de­vant d’im­por­tants re­cru­teurs.

Au cours de l’été, Dort a aus­si évo­lué dans le cir­cuit Gaunt­let Adi­das avec qui il a pu pro­fi­ter de deux camps, soit en Ita­lie et à Los Angeles.

C’est entre autres à ce mo­ment qu’il a sé­rieu­se­ment at­ti­ré l’at­ten­tion des pro­grammes de haut ni­veau amé­ri­cains tels que ceux de Bay­lor au Texas, Ore­gon, Ari­zo­na, Mi­chi­gan, In­dia­na et Mia­mi. Son choix s’est ar­rê­té sur l’Ari­zo­na, «prin­ci­pa­le­ment pour l’ex­cel­lente équipe d’en­traî­ne­ment».

Lu­gentz Dort me­sure 6 pieds 5 pouces et on le dé­crit comme pos­sé­dant des ca­pa­ci­tés ath­lé­tiques ex­cep­tion­nelles et qui a une forte pré­sence sur le ter­rain. Il ne se­rait donc pas im­pos­sible qu’il ral­lie les rangs des re­crues de la NBA dès 2019, comme il le sou­haite.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Lu­guentz Dort a mul­ti­plié les ef­forts pour en ar­ri­ver là où il est

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.