L’ap­pren­tis­sage des tur­lutes

Guide de Montréal-Nord - - NEWS -

Afin de per­son­ni­fier du mieux pos­sible La Bol­duc, Deb­bie Lyn­chW­hite a lu de nom­breux do­cu­ments sur sa vie. Elle a aus­si vi­si­té le mu­sée sur la chan­teuse dans sa ville na­tale de New­port en Gas­pé­sie et a ren­con­tré sa fille Fer­nande. Pour la par­tie ar­tis­tique, elle a ap­pris le vio­lon, l’har­mo­ni­ca et sur­tout les fa­meuses tur­lutes que la chan­teuse im­pro­vi­sait.

« Ce qui m’a per­mis d’avoir ac­cès à son éner­gie, à son franc-par­ler, à son hu­mour et à son âme, ça a été sa mu­sique. Je voyais quel bout de femme elle pou­vait être juste par sa voix », pré­cise Deb­bie Lynch-White. Alors qu’elle pré­pare Elle était une

fois, son pre­mier spec­tacle mu­si­cal pré­vu pour fé­vrier 2019, l‘ac­trice as­sure qu’elle conser­ve­ra ce lien fort avec son per­son­nage.

« Les tur­lutes ne par­ti­ront ja­mais, c’est comme le vé­lo, plai­sante-t-elle. Je ne di­rai pas que je vais l’écou­ter tous les jours, mais ça me fe­ra tou­jours chaud au coeur de ré­en­tendre sa mu­sique ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.